Suisse-France, sur qui parier ?

Suisse-France, sur qui parier ?

Le 18/06/2014 | Réagissez à cet article 

L’heure de vérité approche pour nos Bleus. En effet, après la démonstration réalisée face au Honduras, l’équipe de France va entrer dans le vif du sujet. Face aux Suisses, les Bleus devront prendre un ascendant décisif pour le reste de la compétition.

La 1ère place du groupe est en jeu

Clairement, ce match est attendu depuis le tirage au sort de la Coupe du Monde. D’une part, la France a hérité du groupe le plus facile de la compétition et d’autre part les 2 premières places devraient se jouer avec la Nati.

En premier lieu, n’oublions pas que le triomphe de dimanche dernier a été réalisé face à l’une des équipes les plus faibles et les plus limitées techniquement du tournoi. Lorsque l’on sait que l’Allemagne en a passé 4 au Portugal et les Pays-Bas 5 à l’Espagne, il faut relativiser cette victoire face aux Honduriens.

Contre les Suisses qui ont battu de leur côté l’Equateur dans les dernières secondes du match (un nul nous aurait grandement arrangé), la partie sera âpre face à des joueurs tenaces gérés par une main de maître par Hitzfield, l’ancien coach peu souriant du Bayern de Munich.

La France largement favorite selon les bookmakers

Sur les différents sites de paris en ligne, les Bleus sont largement favoris. Par exemple, chez BetClic, la victoire des de la France est cotée à 1,72 alors que celle des Helvètes à 4,5. Le match nul est quant à lui coté à 3,60.

Pour les 2 équipes, ce match est clé car son issu aura une influence directe sur la 1ère place. Or, le 1er affrontera la Bosnie ou le Nigéria alors que le 2ème l’Argentine en 8èmes de finales.

Les Bleus se sont rassurés contre le Honduras, mais ils devront passer à la vitesse supérieure contre la Suisse. Au sein de la rédaction, nous estimons que le match nul est le plus probable. Entre des Suisses qui vont jouer assez bas et des Bleus qui vont prendre peu de risque, cette issue est très possible. Attention à Shaqiri et Drmic, de véritables poisons offensifs.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères