Bientôt des paris sportifs chez ZEturf ?

Bientôt des paris sportifs chez ZEturf ?

Le 16/01/2014 | Réagissez à cet article 

Suite au récent bilan dressé par Jean-François Vilotte au sujet de l’état du secteur des jeux en ligne en France en 2013, les opérateurs réfléchissent aux bonnes décisions à prendre afin de rendre 2014 le plus rentable possible. ZEturf se penche désormais sur les paris sportifs.

Les paris sportifs ont…la cote

C’est un fait, comme nous vous l’évoquions il y a quelques heures, le bilan de l’exercice 2013 concernant les jeux d’argent en ligne est mauvais. Toutefois, un seul segment tire son épingle du jeu, il s’agit des paris sportifs, alors que le poker en ligne s’effondre et celui des paris hippiques accuse une légère baisse malgré une offre qui a explosé.

C’est dans ce contexte que le site spécialisé dans les paris hippiques ZEturf s’intéresse aux paris sportifs. En effet, ce ne serait pas la première fois qu’un opérateur proposer différents types de paris (hippiques et sportifs).

L’opérateur de jeux en ligne ZEturf estime pouvoir proposer une offre de qualité aux internautes français qui ont, pour rappel, misé plus de 260 millions d’euros lors des rencontres de football, de basket ou encore de tennis, et ce, uniquement lors du dernier trimestre 2013. Ce qui représente un bond de 41% versus 2012.

Les paris hippiques accusent le coup

Notons que dans le même temps, les paris hippiques ont connu une baisse des mises de 6% alors que de nouveaux types de paris ont été proposés au fil de l’année 2013. Pour ZEturf, le fait de se mettre aux paris sportifs est une forme d’opportunisme salvateur, tant au niveau économique que marketing.

Le Directeur lui-même de ZEturf imagine même que les paris sportifs peuvent pousser le monde des paris hippiques dans le précipice. Selon lui, c’est aussi une « question de génération », avant les familles se rendaient sur les hippodromes, désormais, elles vont au Parc des Princes ou au Stade de France.

Enfin, notons, qu’en terme de volume, le marché des paris sportifs pourrait faire jeu égal avec celui des paris hippiques d’ici 2015.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères