Gagner des millions grâce aux jeux, ça ne fait pas forcément rêver ?

Gagner des millions grâce aux jeux, ça ne fait pas forcément rêver ?

Le 08/03/2010 | Réagissez à cet article 

Le sociologue Michel Pinçon sort un nouveau livre qui s'intéresse aux grands gagnants des fameux concours de loterie.

« Les millionnaires de la chance » par Michel Pinçon

Michel Pinçon est sociologue et directeur de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). Auteur de plusieurs livres, il sort une nouvelle publication écrite en collaboration avec sa femme, Monique Pinçon-Charlot, en analysant la vie des heureux gagnants des jeux de loterie. Le livre « Les millionnaires de la chance » présente les portraits de ces gagnants qui se voient bouleversés par l'arrivée d'énormes sommes d'argent inattendues.

Les conséquences ne sont pas minimes, ils sont confrontés à des problèmes tels que la gestion de leur fortune, la famille, le travail, le rejet de la part de leur entourage, leur vie est retournée. L’auteur explique qu’« en milieu populaire, cette ouverture des possibles est anxiogène : la richesse inattendue offre une multitude de potentialités dont on ne possède pas les clefs. Le gagnant se trouve démuni devant une plus ou moins grande fortune : il ne sait par quel bout la prendre. »

La Française des Jeux chouchoute ses joueurs

Avec 376 000 points de vente et 9,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires, la Française des Jeux est le premier réseau commercial de France car plus d'un Français sur 2 joue au moins une fois par an à un jeu de la FDJ. Cette entreprise, qui « vend du rêve », dédie un suivi particulier à ses grands gagnants en leur proposant des ateliers pédagogiques et informatifs pour bien gérer leur argent et en plus ils les suivent sur une longue durée pour prendre de leurs nouvelles. Le but est de « prendre en charge les personnes qui gagnent des sommes d'au moins 1 million d'euros ».

Michel Pinçon a pu coopérer avec la FDJ pour écrire son livre. France 3 a consacré un documentaire sur plusieurs gagnants et leur nouvelle vie après des gains où l'on observe un grand changement de niveau de vie.

Le pour et le contre : l'argent ne fait pas le bonheur

5 millions d'euros, qui n'y a jamais rêvé ? Il y en a pour qui ce rêve est devenu réalité mais recevoir une telle somme d'argent comporte des bons et mauvais aspects. Passer u fait d'être en galère tous les jours pour arriver à la fin du mois sans être dans le rouge, à tout à coup ne plus devoir compter et ne plus se soucier des fins du mois, pouvoir assurer un futur à ses enfants en leur offrant toutes les possibilités d'études, payer ses dettes, acquérir la maison de ses rêves et s'offrir un niveau de vie plus élevée. Ce sont une petite partie des bonnes choses que nous apporterait un grand gain.

Mais certains fortunés n'ont pas su s'adapter et le luxe ne leur plaisait pas forcément, ils s'ennuyaient et le travail leur manquait. « Les soucis quotidiens disparaissent et on jouit d’une extraordinaire liberté. Mais si on arrête de travailler du jour au lendemain, ça vous place autrement dans la société. Il faut gérer les relations avec les proches, les collègues. Ce n’est pas si simple » explique Michel Pinçon dans « Metro ». Les grands lots gagnés peuvent parfois attirer des problèmes ou des jaloux. Dans différents pays les grands gagnants doivent garder l'anonymat car ils risquent de se faire kidnapper ou de se faire voler. D'autres gagnants racontent qu'ils ont perdu le contact avec des membres de leur famille pour leur avoir refusé de leur céder une partie de la somme gagnée. Dans le documentaire transmis par France 3, on voit que certains gagnants se sont fait rejeter par les habitants de leur village à cause de la cagnotte qu'ils avaient en possession.

De là à ne pas envier ces nouveaux riches, il ne faut tout de même pas abuser. Si la gestion de sa nouvelle vie après un gros gain peut sembler semée d’embûches, l’argent peut contribuer au bonheur.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères