Dans la guerre des opérateurs de jeux, c’est la course aux stars

Dans la guerre des opérateurs de jeux, c’est la course aux stars

Le 24/02/2010 | Réagissez à cet article 

Avec le projet de loi annoncé par le gouvernement il y a maintenant 4 ans, les salles de poker en ligne ainsi que les bookmakers s’intéressent de plus en plus à nos stars françaises. Pourquoi ? Car elles font office de publicité parfaite pour leur site. Revue en détail de ces célébrités du « jeu ».

PokerStars ou la force Chabal

PokerStars est la room qui englobe le plus de joueurs à travers le monde. Alexandre Balkani, directeur général de PokerStars France, annonce clairement la couleur : « nous serons leaders du poker en ligne en France ». Et pour atteindre cet objectif, la salle compte bien miser sur l’appui d’un pilier fort.

« Bertrand « ElkY » Grospellier était le seul représentant français de la room. Phénomène du jeu sur internet, il avait réussi à devenir « Supernova » en quelques mois, un record pour le site. Ses résultats sur le circuit live ont poussé sans trop de difficulté les instances dirigeantes de PokerStars à l’inclure dans la Team France.

Mais un joueur de poker célèbre c’est bien, un sportif de haut niveau plus charismatique encore, c’est mieux. Sébastien Chabal, le célèbre joueur de rugby du quinze de France, arbore les couleurs PokersStars depuis un an déjà. Les stars de tennis également sont présentes comme Bros Becker. Non seulement les people se mettent au poker et aux jeux, mais en plus, ils sont d’excellents moyens d’attirer de nouveaux joueurs.

PokerStars revendique 40% du marché mondial et est présent dans 120 pays. Il possède plus de 32 millions de membres. Son chiffre d’affaires dépasserait le milliard de dollars.

Tony Parker « dunk » chez BetClic

BetClic a annoncé le 21 février dernier dans un communiqué que Tony Parker était son nouvel ambassadeur français. Le contrat est d’une durée de 3 ans. Le bookmaker était déjà connu pour avoir recruté le célèbre joueur de football français Marcel Desailly, ainsi que le portugais Deco. Le site est aussi candidat à la licence délivrée par l’ARJEL et se doit d’avoir une exposition médiatique digne de ce nom.

Signer avec une vedette sportive pour un bookmaker sur internet est le nec plus ultra. Il n’y a pas de meilleur ambassadeur. En faisant cela, le site peut toucher le public le plus large possible de la manière la plus légale qui soit. De plus, une star sportive jouissant d’une très forte popularité donne une image très positive au site en question. BetClic compte ainsi renforcer sa place de numéro 3 en Europe.

Les autres sites comme Poker770 misent aussi sur les célébrités de tout bord pour promouvoir leur site. Ainsi, la présentatrice Virginie Efira est souvent vue a l’affiche des panneaux publicitaires pour la room. Fabien Barthez, l’ex-gardien de but de l’équipe de France championne du monde 1998, affiche un sourire radieux en vous proposant un bonus sur la page centrale de la salle de poker.

Que la bataille commence !

On le voit bien, les opérateurs de jeux comptent bien profiter du marché français, quelle que soit la fiscalité proposée par le gouvernement. En Europe, les Français sont très bien placés dans le peloton des joueurs. Les salles de poker et les bookmakers le savent et ne laisseront pas partir cette manne d’argent chez les sites illégaux.

Que cela passe par le sourire d’une célébrité ou la plastique d’une autre, la guerre entre les opérateurs va bien avoir lieu. Et c’est celui qui pourra débourser le plus qui pourra certainement décrocher la plus populaire des stars.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères