Les femmes sont les nouveaux consommateurs de jeux d’argent à séduire

Les femmes sont les nouveaux consommateurs de jeux d’argent à séduire

Le 29/01/2010 | Réagissez à cet article 

Analyse de la place grandissante des femmes dans les jeux en ligne, que ce soit dans les publicités depuis toujours, ou comme maintenant en tant que joueuses.

Les femmes jouent de plus en plus en ligne

On vous en parlait dès l’année dernière. Les femmes jouent maintenant pratiquement autant que les hommes, encore que cela dépende des jeux. Mais que ce soit aux tickets de grattage vendus chez les buralistes, ou sur internet, elles s’y mettent aussi, dans un paysage de l’argent facile anciennement masculin. L’image du poker bourré de testostérone dans les fonds de bars enfumés, où les personnages masculins se jettent des regards noirs en jouant des milliers d’euros, est définitivement bon à jeter aux oubliettes.

Il y a encore quelques années, les WSOP (World Series Of Poker, ou les championnats du monde de la discipline) étaient remplis à 90% d’hommes. Aujourd’hui, de nombreuses femmes jouent, et les plus connues sont (presque) autant mises en avant que les stars du sexe opposé. Certains diront mêmes que les femmes sont plus dures à bluffer ! La diva du poker vietnamienne Liz Lieu ou la française Isabelle Mercier, débarqué chez BetClic Poker, ont ainsi une réputation qui n’est plus à faire. Elles servent les salles de poker qui les sponsorisent afin de conquérir le public. A l’image des tenniswomen, elles se retrouvent parfois ensuite dans des journaux people et glamour pour faire des photos de mode.

On a appris hier que le site Bodog cherche des joueuses de poker candidates pour un contrat de sponsoring. Du jamais vu. Dans le même temps, des salles parisiennes réputées organisent des soirées 100% femmes afin de s’entraîner à défier les hommes dans les tournois mixtes.

Le jeu d’argent est un « produit » comme un autre

En juillet 2001, le secrétariat d'Etat aux droits des femmes et à la formation professionnelle rendait un rapport pour sanctionner les atteintes à l'image des femmes dans la publicité en prenant en compte l'évolution de la société. En effet, par exemple combien de publicités à la télévision mettent en scène des jolies femmes pour vous faire acheter un yaourt ? Et bien internet et la télévision, c’est le même combat. Décidemment, le pouvoir des femmes dans la publicité marche sur tous les supports. Combien de casinos en ligne mettent en avant de sublimes femmes pour nous inciter à jouer, ou encore pour vous proposer un chat en live pour répondre à vos problèmes et interrogations ? Bref, les « publicitaires », pour employer un terme générique grossier et galvaudé, ont bien compris qu’il y avait de l’argent à faire dans le secteur du « gambling » en mettant en avant les femmes et, à travers les images, les mots « pouvoir, argent, sexe ».

Mais si les sites de jeux ont toujours mis la Femme en avant pour conquérir un public d’hommes, c’est maintenant le cas pour séduire les femmes. Les opérateurs en ligne n’hésitent plus à mettre en avant des célébrités féminines pour attirer un public féminin, et non pas pour révéler les sentiments masculins basiques. Ainsi, on peut citer quelques exemples : récemment, l’ancienne animatrice de TF1 Evelyne Leclerc, a rejoint le groupe 770. On peut aussi citer l’actrice Shirley Bousquet sur Unibet, l’animatrice Virginie Efira chez Poker770 et la mise en avant de nombreuses stars françaises amatrices de poker, comme Alice Taglioni dans le tournoi des As sur Paris Première, présenté par Estelle Denis. Plus largement, on peut aussi dire que l’on voit de plus en plus de people jouer au poker et le revendiquer, à l’image du rugbyman Sébastien Chabal.

Deux jeux sont particulièrement appréciés par la gente féminine : le poker et le bingo. Vous pouvez voir que les meilleurs sites de bingo que nous vous proposons usent d’images et de couleurs au caractère féminin afin d’attirer ce type de clientèle.

Pour finir, terminons d’un point de vue plus sociologique. Avec les jeux d’argent, on assiste peut-être à ce que l’on connaît avec la « féminisation » de l’homme du 21ème siècle. A la fin des années 1990, les industriels se sont posé la question de faire entrer sur le marché des cosmétiques les consommateurs masculins. Impensable. Petit à petit, l’idée de mettre des crèmes est apparue comme une évidence mais il fallait, pour les grandes marques, y aller pas à pas. Aujourd’hui, un grand nombre d’hommes utilisent des crèmes, non pas seulement en tube, mais dans des pots ! Avec les jeux, on a voulu sensibiliser les femmes petit à petit. Si elles jouaient plutôt à la roulette et aux jeux de grattage il y a encore quelques années, on essaye maintenant et de manière progressive de les intégrer pleinement au marché des paris sportifs et du poker, puisque l’essentiel de l’argent est là.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères