L’année 2009, record de l'argent misé chaque jour par les Français

L’année 2009, record de l'argent misé chaque jour par les Français

Le 11/01/2010 | Réagissez à cet article 

Une enquête de l’AFP l’a souligné hier, la dernière année avant la libéralisation des jeux d’argent a été prometteuse.

Des sommes record

C’est exactement 59,1 millions d’euros qui ont chaque jour été misés par les Français au cours de l’année passée. La crise économique n’y a rien changé, bien au contraire. La Française des Jeux a fait une jolie progression, de +8,6% pour atteindre 9,997 milliards d’euros de recettes. Le PMU n’est pas loin, à 9,303 milliards, soit +0,4%. La crise des casinos en dur se confirme avec une baisse de 9% pour les casinotiers, pour atteindre 2,3 milliards. L’interdiction de fumer dans les casinos et la montée en puissance du Net tue à petit feu cette profession.

Les chiffres ne tiennent pas compte des opérateurs de jeux en ligne basés à l’étranger bien évidemement puisque seuls sont comptabilisés les opérateurs monopolistiques historiques, la FDJ et le PMU, ainsi que les casinos ! L’année qui commence promet de très bons chiffres.

Grâce à quoi 2009 fût une bonne année ?

On remarque que les joueurs jouent peut-être moins d’argent, comme le laissait entendre Patrick Partouche lors d’un reportage télévisé sur ses établissements en début d’année. Mais ils sont plus nombreux à jouer. Le fait que les médias aient presque tous relayé l’information de la prochaine ouverture à la concurrence aurait-il fait pencher des non-joueurs en joueurs ? Ou bien la crise a-t-elle laissé le sentiment que, finalement, le jeu est une manière de gagner rapidement de l’argent pour boucler des fins de mois difficiles ? On n’espère évidemment pas que cette dernière hypothèse soit une réponse à ce phénomène, le jeu étant addictif et ne pouvant constituer une source de revenus stable et équilibrée.

La réponse est peut-être ailleurs. La société du « tout, tout de suite », avec des mentalités de plus en plus nécessiteuses de gains immédiats et de résultats dans l’instant a sûrement pesé. Aujourd’hui, le monde a tristement basculé vers l’idée que l’argent fait le bonheur et beaucoup de gens voudraient pouvoir être riche très vite. Si cet argument ne peut à lui seul constituer une réponse, il est un des éléments de réflexion. La publicité pour les opérateurs de jeux devrait cette année être l’élément n°1 à une nouvelle hausse des mises des Français… avec modération !


Photo Philippe Germond, Président-directeur général du PMU.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères