La CAN, un entraînement avant vos paris sur la Coupe du monde entaché d’un drame

La CAN, un entraînement avant vos paris sur la Coupe du monde entaché d’un drame

Après le drame togolais survenu il y a 2 jours et les nombreux appels au boycott de la compétition après ce véritable attentat terroriste, la CAN va bien débuter.

La CAN en Angola sans le Togo

Du 10 au 30 janvier se tient la Coupe Africaine des Nations en Angola, mais sans le Togo, qui a définitivement renoncé à y participer. L’annonce a été faite dimanche soir, deux jours après l’attaque qui a visé le bus des Eperviers, faisant au moins deux morts. La CAF (Confédération Africaine de Football) n’a pas souhaité délocalisé les rencontres ou les reporter malgré les pressions actives en ce sens durant le week-end. De nombreuses personnalités ont donné leur avis, comme Arsène Wenger. L’entraîneur d’Arsenal a jugé qu’il fallait continuer la compétition malgré tout.

Aucune équipe africaine ne remplacera les joueurs togolais, bien évidemment. La Côte d’Ivoire, le Ghana et le Burkina-Faso se retrouvent donc à trois.

Le Football africain en pleine expansion

Le football africain est en pleine évolution, la première coupe du monde sur le continent va se tenir cet été. Avec un nombre croissant de joueurs évoluant dans les meilleurs championnats d’Europe, l’Afrique est aujourd’hui une réserve de talents et le niveau des équipes nationales s’en ressent. Certaines nations exportent jusqu’à 108 joueurs comme le Nigeria. Parmi les plus grands joueurs mondiaux originaire d’Afrique, on peut citer Samuel Eto’o ou Didier Drogba, mais de nombreux clubs de seconde zone misent sur de jeunes joueurs dans l’espoir de faire un bénéfice intéressant après leur formation.

Le classement FIFA de cette année fait la part belle aux équipes africaines. Parmi les 9 pays figurant au top 50, le Cameroun est le mieux placé avec sa 11ème place, devant la Cote d'Ivoire (16ème) et le Nigeria (22ème).

Un des derniers événements « libres »

L’encadrement des paris sportifs arrivant, cette compétition s’annonce comme une des dernières hors des cadres législatifs. La loi concernant la législation des jeux d’argent en ligne se fait attendre. Initialement prévue pour ce début d’année, ce dossier ne sortira du Sénat pour être débattu entre les deux chambres que début février. Il faudra alors qu’un consensus se dégage, et seulement alors son application suivie de la création de l’ARJEL pourra commencer. Toujours planifiée pour devancer la Coupe du Monde de football, le timing s’annonce serré. La CAN représente donc un grand intérêt pour tous les partis. Les joueurs et les opérateurs vont profiter de cette occasion. Et Les équipes africaines vont se préparer dans les meilleures conditions pour le mondial.

Une seule voie s’élève, celle des Inrockuptibles, qui dénonce un grand risque de corruption avec l’augmentation des sommes en jeu. En effet, l’exemple des matchs truqués en Allemagne est de mauvaise augure sur ce continent déjà soumis à une corruption endémique. Avec la polémique provoquée par les Inrocks et les incidents survenus contre l’équipe du Togo, cette CAN, répétition générale avant l’Afrique du sud en juin, risque d’être scrutée par tous.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères