Maîtriser le hasard du jeu d’argent, un vrai business ?

Maîtriser le hasard du jeu d’argent, un vrai business ?

Le 30/12/2009 | Réagissez à cet article 

Alors que l’on apprend que fumer du vautour permet de deviner les numéros du Loto en Afrique du Sud, on vous parle de différentes pratiques et du mythe de la "chance au jeu".

Les marabouts africains pour le Loto grâce aux vautours et la "ludologie"

Dans la boutique de Scelo à Johannesburg se trouve tout le nécessaire à la pratique du muti, la médecine traditionnelle. Entre pattes d'autruche et peaux de zèbres, on peut même trouver du vautour. Le cerveau pilé est conservé dans une petite fiole qui s'arrache à prix d'or.

Pour "voire les choses que les autres ne voient pas", le vautour doit être fumé. Les effets sont diverses, rêves divinatoires ou meilleurs performances intellectuelles, le commerce est lucratif. L’AFP nous apprend ainsi que « rien de tel qu'un bout de cerveau de vautour à fumer pour deviner les numéros du Loto ». L'offre est minuscule, Scelo ne propose cet article de choix que tous les 3 mois. Malgré une baisse de la demande ces dernières années, l'extinction guette les rapaces sous 20 à 30 ans.

José Rose rapporte dans son ouvrage « Le hasard au quotidien » un pronostic concernant un tirage de Loto faisant état de "numéro en forme" ou de "mauvaise série". L'auteur dénonce ainsi des charlatans se prêtant à la divination utilisant le Loto comme support. La pensée rationnelle nous permet de comprendre l'équiprobabilité frappant chaque résultat. Ce phénomène ou celui concernant la pratique du pendule illustrent notre folklore occidental concernant la chance.

Maîtriser le hasard

De tout temps, nous avons essayé de nous attirer les faveurs d'une bonne étoile grâce aux fers à cheval ou aux trèfles à quatre feuilles et de contrôler ainsi l'incontrôlable. La superstition est très présente dans les jeux d’argent, certains joueurs ne jouant ainsi que par rapport à certains évènements de leurs vies.

La superstition traverse toutes les cultures du monde. Les symboles peuvent néanmoins être paradoxalement opposés. Ainsi le miroir brisé est de bons augures pour les habitants de la péninsule indienne. Depuis la consommation de cerveau de vautour séché à la pratique du pendule, les rites visant à attirer la chance sont très variables. Les formes changent mais l'idée reste la même, nous cherchons tout autour du monde à comprendre et maîtriser le hasard lui-même.

De nombreux livres, blogs sur internet et voyants « professionnels » prétendent vous aider à avoir de la chance, bien sûr moyennant finance. Nous vous déconseillons ce genre de pratiques, qui pour l’extrême majorité s’avèrent des business lucratifs mais trompeurs. Et souvent ridicules ! Rien ne vous empêche d’avoir un porte-bonheur ou un gri-gri lorsque vous allez par exemple au casino, nous avons tous une part de superstition en nous ! Mais attention aux arnaques…

Les joueurs de poker et la chance

Formant une espèce de joueurs particuliers, les adeptes du poker ont une relation spécifique au hasard. Patrick Bruel accorde lui-même crédit aux "cycles de chance", mais qu'est-ce qui pourrait suivre la malchance si ce n'est la chance au poker ?

Certains joueurs tels que Johnny Chan sont connus pour avoir une couleur fétiche (orange pour lui). La plupart des croyances répandues entre les tables concernent plus les mains du poker qu'autre chose. Ainsi, l'American Airlines (paire d’As) est souvent décriée et la paire de roi préférée. Certaines combinaisons telles que 7/2 sont connues pour être les plus mauvaises mais galvanisent des joueurs en vu d'un coup d'éclat. On fait même état d'un dicton américain concernant une main 9/2 et une pluie de bananes au Montana...

Autre anecdote, le mythique Doyle Brunson s’est mis il y a quelques jours du côté de ceux qui prévoient la fin du monde pour 2012 !

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères