Le reversement aux joueurs dans le projet de loi sur l'ouverture des jeux d'argent à la concurrence

Le reversement aux joueurs dans le projet de loi sur l'ouverture des jeux d'argent à la concurrence

Le 29/10/2009 | 1 commentaire

Lorsque l’on joue de l’argent sur un casino en ligne, il est important de se renseigner sur le taux de reversement des gains de ce dernier. Que prévoit la future loi ?

Le taux de reversement

Le taux de reversement correspond au pourcentage de redistribution des gains aux joueurs. Il permet d’évaluer l’espérance de gains  qu’offre le jeu. Plus le taux de reversement est proche de 100%, plus les chances de gagner sont élevées.

Ce taux de redistribution des gains est disponible sur le site du casino en ligne dans la rubrique traitant de l’équité des jeux. La commission des jeux a pour rôle de vérifier la certification des taux de reversement annoncés par les casinos. Ces taux sont un atout pour la confiance que les joueurs accordent au site de jeu en ligne.

Sur Kuzeo, nous vous proposons les meilleurs casinos en ligne.

Le taux de redistribution est propre à chaque casino. Il varie aussi selon le jeu concerné. Les jeux de table (blackjack et poker pour n’en citer que deux) ont des taux de reversement plus bas que les machines à sous. Il faut savoir que le taux de reversement est bien différent selon que l’on joue dans le secteur traditionnel ou en ligne.

Une différence entre les jeux en ligne et les jeux  traditionnels

En effet, le taux de redistribution de la Française des Jeux avoisine les 60%, celui des casinos terrestres les 85% quand un casino en ligne reverse plus de 90% des gains misés aux joueurs. Cette disparité s’explique par les charges plus importantes attenantes à la gestion d’un casino terrestre (frais fixes, locaux…). 

Cela pourra changer avec l’adoption du projet de loi sur la régularisation des jeux d’argent en ligne qui sera examiné au Sénat le mois prochain.

Un taux plafonné dans le projet de loi de libéralisation des jeux d’argent, objet de controverses

Le projet de loi présenté en début de mois au Parlement pour la libéralisation des jeux d’argent en ligne prévoit la mise en place d’un plafonnement  du taux de reversement. Ce plafonnement se justifie par un désir de contrôler l’addiction aux jeux et de réduire les risques de blanchiment d’argent. On prévoit que la fixation de ce taux de plafonnement se fasse par décret.  Ce taux serait compris entre 80 et 85 % des mises redistribuées. Ce plafonnement réduirait de prés de 10 points la redistribution actuelle des sites de jeux d’argent en ligne.

Les opérateurs français vont proposer des taux de redistribution inférieurs à ceux proposés par les sites étrangers, ce qui risque d’être défavorable à leur bonne marche. Ce point de la loi soit controversé. Certains pensent qu’il est utile de plafonner la redistribution pour éviter l’addiction, d’autres estiment que cela n’agira que de façon négative sur l’attrait des joueurs pour les opérateurs français sans empêcher l’addiction pour autant.

La question va également se poser de savoir comment vérifier la réalité de ce taux, parfois établi par des opérateurs privés, et comment sanctionner le non respect du décret qui définira le taux plafonné.

Affaire à suivre…

Vos réactions (1)
Mr gricourt luc, le 28/08/2014

Bonjour ; la redistribution est elle légale au my million de l'euromillions : avec une moyenne de 30 millions de grilles à 0,50 € ça fait une moyenne de 15 millions € encaissés pour un seul reversé ?


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères