La pétition « Right2bet » contre les monopoles sur les paris sportifs dépasse les 10 000 signatures

La pétition « Right2bet » contre les monopoles sur les paris sportifs dépasse les 10 000 signatures

Le 28/10/2009 | Réagissez à cet article 

« Right2bet » ou « le droit de parier » et une démarche fondée par BetFair qui cherche à lutter contre les monopoles étatiques en matière de paris en ligne.

Le but de « Right2bet »

Le mouvement veut regrouper les citoyens européens qui revendiquent leur droit à la liberté de choix. Les habitants des pays ayant déjà mis en place une libéralisation des jeux ou bien étant en train d’étudier un projet de loi pour ouvrir le marché à la concurrence ne sont pas les premiers visés bien sûr mais ils ont le droit de signer la pétition s’ils sont majeurs. Les pays concernés directement sont l’Allemagne, la Suède, la Finlande et les Pays-Bas. Ils veulent « le droit de parier chez des opérateurs de paris de l'UE accrédités et basés en dehors de votre État membre ».

Des millions d’européens jouent et parient en ligne depuis des années mais certains pays comme le Danemark ont mis en place des systèmes de pénalisation de l’acte de jeu. Les joueurs souhaitent pouvoir accéder et miser sur des opérateurs de jeux situés à l’étranger sans aucune contrainte.

Sur quel texte de loi l’action se base-t-elle ?

Le monopole de l’Etat français avait été dénoncé par la Cour de Cassation dans l’affaire ZeTurf car il est contraire au traité de Rome qui défend la libre circulation des biens et des services au sein de l’Union Européenne.

Les Etats peuvent interdire les paris sportifs mais pas quand un monopole est établi dans le pays. La Cour de justice européenne stipule qu’un monopole d’Etat est une violation évidente de l’article 49 du traité de Rome.

Du marketing viral pour faire parler d’eux

Ce soir, le nombre atteint était de plus de 10 000 signataires. Pour atteindre l’objectif du million, des campagnes de communication sont organisées. On peut voir des mannequins dans les rues de Londres tenant des pancartes à l’effigie du mouvement et des journalistes qui relayent l’info. Les passants signent directement sur les corps dénudés.

Le site « The Naked Petition » a créé le buzz autour du dispositif dès cet été. Vous pouvez virtuellement signer sur le corps d’une jeune femme qui se dénude au fil du nombre de signatures obtenu.

Le pari sportif reste la base du concept mais tous les secteurs qui subissent un monopole sont défendus, assurent les représentants du dispositif.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères