Vendredi 13 avril : super cagnotte du Loto à 13 millions d’euros

Vendredi 13 avril : super cagnotte du Loto à 13 millions d’euros

Le 13/04/2018 | Réagissez à cet article 

Le nombre 13 vous porte bonheur. Ça tombe bien car la FDJ propose aujourd’hui vendredi 13 avril une super cagnotte du Loto s’élevant à 13 millions d’euros. Rendez-vous sur FDJ.fr !

Les origines de la triskaïdékaphobie et de la paraskevidékatriaphobie

La superstition autour du nombre 13 et du vendredi est ancienne. Dès l’Antiquité le nombre 13 n’était pas très bien vu. Il faut dire que notre calendrier se décompose en 12 mois et que chaque jour est divisé en 12 heures le matin et 12 heures la nuit. Sans oublier les 12 signes du zodiaque. De même, dans la religion chrétienne le chiffre 13 est souvent associé à la Cène regroupant Jésus et ses 12 apôtres et qui se serait déroulé un vendredi 13. Repas dont faisait partie Judas qui a ensuite trahi Jésus selon la religion chrétienne. A noter que Jésus, selon la Bible, serait mort un vendredi.

Plus généralement, le nombre 13 n’est pas harmonieux : impaire, nombre premier (divisible que par 1 et lui-même), fait suite au nombre 12 qui lui est parfaitement harmonieux.

La superstition perdure encore de nos jours, et beaucoup se sentent encore triskaïdékaphobiques, c’est-à-dire qu’ils ont la phobie du nombre 13, et pire encore quand il s’agit d’un vendredi 13 (paraskevidékatriaphobie), ce qui arrive au moins une fois par an. D’ailleurs, certains hôtels ou immeubles ne possèdent pas de chambre 13 ou de 13e étage. De même, dans beaucoup de villes américaines, on remarque une absence de 13e avenue ou 13e rue.

Paradoxalement, 13 est aussi un nombre porte bonheur pour certains. Il laisse rarement indifférent. S’il y a ceux pour qui le nombre 13 est synonyme de malheur, pour beaucoup de personnes le nombre 13 rime plutôt avec chance et bonheur. Idem pour le vendredi 13.

Loto : une cagnotte à 13 millions d’euros

Chaque année, le vendredi 13 est l’occasion pour la FDJ de proposer une super cagnotte du Loto. Celle-ci s’élève à 13 millions d’euros et s’adresse à la fois aux joueurs réguliers, mais également à ceux pour qui le vendredi 13 est synonyme de bonheur ou à ceux qui, au contraire, veulent vaincre leur triskaïdékaphobie et paraskevidékatriaphobie.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères