Le 88ème Qatar Prix de l’Arc de Triomphe se déroule ce week-end

Le 88ème Qatar Prix de l’Arc de Triomphe se déroule ce week-end

Tous les passionnés de Turf ou les turfistes occasionnels ont les yeux rivés vers l’hippodrome de Longchamp. C’est l’occasion de parier sur l’évènement de l’année.

Présentation du Prix Arc de Triomphe 2009

Réservé aux purs-sangs arabes d’excellence, il s’impose au fil des années comme le prix hippique mondial le plus attendu tant la sélection est rude. Le Qatar y est associé comme l’année précédente.

Le 88ème Qatar Prix de l’Arc de Triomphe est l’occasion de turfer en ligne à travers les différents sites de paris possibles. Dimanche, ZeTurf offre exceptionnellement une somme de 5000 euros à partager entre les joueurs qui auront trouvé 3 TRIO au moins sur l’ensemble des courses disputées.

Sur qui miser ?

Le favori dont tout le monde parle, c’est le cheval irlandais de 3 ans « Sea The Stars » qui s’élancera en n° 6. Il s’élancera pour gagner l’épreuve de plat de 2400 mètres la plus connue du monde. Il est invaincu cette année et monté par Mick Kinane. Attention à « Fame and Glory », un outsider prometteur.

Samedi, le Belge Christophe Soumillon a créé la sensation du week-end à peine un mois après sa fracture du coude. Il partira au Prix de l’Arc de Triomphe en montant « Stacelita » lors de l’épreuve phare de dimanche.

ZeTurf se fait rappeler à l’ordre

Avant la libéralisation des paris hippiques, la publicité n’est pas autorisée et pourtant ZeTurf a diffusé un communiqué de presse sous forme publicitaire dans le quotidien gratuit « Metro ». Le ministère du Budget, dont Eric Woerth est le ministre qui est également chargé du changement de la réglementation française des jeux d’argent, a rappelé le site de turf à ses obligations.

Cette publicité déguisée présentait les avantages de ZeTurf au niveau des montants des cotes de turf. Tout comme les partenariats de Betclic et Unibet avec des grandes radios françaises, cela ne plaît pas au gouvernement. En effet, les paris seront légaux en France à partir de 2010 et appartiennent pour l’instant au PMU qui en a l’exclusivité.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères