Paris hippiques : la Reine d’Angleterre bat tous les records !

Paris hippiques : la Reine d’Angleterre bat tous les records !

Le 02/11/2017 | Réagissez à cet article 

On se dit parfois que la Reine d’Angleterre doit s’ennuyer puisque chacun de ses gestes est scruté et qu’elle ne peut pas vraiment se permettre certains écarts. Malgré tout, cela n’empêche pas la reine Elizabeth II d’avoir quelques occupations et notamment les paris sportifs. Plus précisément, la reine d’Angleterre a une passion pour les paris hippiques. 

7,8 millions d’euros de gains

Nous aurions vraiment été surpris si nous avions appris que la reine d’Angleterre pariait sur le foot ou les NBA. Qu’elle soit passionnée de courses hippiques est plus commun pour cette catégorie de classe sociale. En effet, le public d’une course hippique n’est pas vraiment le même que celui d’un match de foot. D’ailleurs, la reine possède 24 chevaux. 

Cependant, nous n’imaginions pas forcément que Elizabeth II pariait régulièrement depuis de nombreuses décennies. Le quotidien The Times s’est amusé à calculer les gains de la reine sur ces 30 dernières années. Depuis 1988 la reine Elizabeth II a parié sur 2 815 courses de chevaux. Parmi tous ces paris, 451 se sont révélés gagnants. Au total, Elizabeth II a gagné 7,8 millions d’euros grâce aux paris hippiques avec notamment 465 000 euros remportés pour le moment en 2017 avec 20 paris gagnants. 

Mais combien a-t-elle dépensé ?

Ce que ne nous dit pas The Times, c’est la somme d’argent finalement dépensée dans ces paris hippiques. Les 451 paris gagnants sur 2 915 joués représentent un pourcentage de 16 % de victoire, mais combien a-t-elle perdu d’argent sur le 84 % restants ?

La reine d’Angleterre peut s’appuyer sur son immense fortune estimée actuellement à plus de 360 millions d’euros pour parier régulièrement sans jamais craindre la banqueroute. Ainsi, en 30 ans de paris, elle peut aisément accumuler 7,8 d’euros de gains, mais un bénéfice réel inférieur, voire peut-être négatif selon les sommes dépensées. 

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères