Amaury Leveaux participe à la téléréalité La Maison du Bluff

Amaury Leveaux participe à la téléréalité La Maison du Bluff

Le 09/03/2016 | Réagissez à cet article 

L’ancien nageur Amaury Leveaux est l’un des candidats de la prochaine saison de l’émission de téléréalité La Maison du Bluff. Il s’agit de la 6e saison qui débute le 19 mars sur la chaîne de la TNT NRJ12. Cette émission repose sur des parties de poker et de la vie au quotidien dans la maison. Depuis qu’il a arrêté la natation de haut niveau en 2013, Amaury Leveaux semble en quête d’une nouvelle distraction et de médiatisation.

Le principe de l’émission

La Maison du Bluff 2016 ressemble à n’importe quelle émission de téléréalité se déroulant dans une maison dans laquelle les candidats restent enfermés. La différence réside dans le poker qui a une influence le quotidien des candidats. Ainsi, les parties permettent de définir qui va faire telle corvée ou comment tel candidat va réussir à se sortir d’une situation délicate. Le poker détermine également la personne qui est éliminée du jeu chaque semaine lors du prime.

Outre des « célébrités », les candidats peuvent également être des anonymes qui se qualifient à l’émission en jouant au poker depuis le site de l’émission. D’ailleurs, chaque semaine un nouveau candidat vient intégrer la maison. Le gagnant final remporte 100 000 € et un contrat de joueur professionnel.

Un amateur de poker

Amaury Leveaux est un amateur de poker qui a l’habitude de jouer avec ses amis. On a également pu le voir dans quelques tournois en ligne. Néanmoins, il est surtout connu pour sa carrière de nageur. Spécialiste de la nage libre et du papillon, il possède un joli palmarès notamment en petit bassin.

Il a également fait parler de lui avec son autobiographie sortie en 2015 et s’intitulant Sexe, drogue et natation. Il y revient sur les à-côtés de sa carrière de sportif en évoquant de nombreuses anecdotes en rapport avec le titre de son livre. Celui-ci a d’ailleurs fait polémique lors de sa sortie puisqu’il entachait l’image de certains.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères