Paris sportifs : Jourdren sanctionné

Paris sportifs : Jourdren sanctionné

Le 29/06/2015 | Réagissez à cet article 

Le gardien de but du club de football de Montpellier a été sanctionné par les instances disciplinaires de la LFP. En effet, le joueur de l’Hérault aurait réalisé des paris sportifs sur des compétitions où il participait. Cette pratique est bien entendu interdite pour l’intégrité des matchs de Ligue 1, mais aussi des matchs de coupe.

Aucun soupçon de fraude

Malgré cette sanction, Geoffrey Jourdren n’a pas été convaincu de tricherie avérée. En effet, son comportement de parieur sportif n’a eu aucune conséquence sur les matchs joués et leur intégrité.

Il est important de noter que le gardien de but du MHSC n’est pas un cas à part puisque plus de 40 joueurs (tous niveaux confondus) sont concernés par ces enquêtes. L’an passé, plus de 80 joueurs avaient du répondre aux questions des enquêteurs.

Les joueurs concernés ont été détectés suite au croisement de 2 fichiers, à savoir celui de l’ARJEL, le gendarme des paris sportifs, et, celui de la FFF, la Fédération Française de Football.

D’autres joueurs sanctionnés plus lourdement

Outre le cas de Geoffrey Jourdren (car il est le joueur mis au banc officiant au plus haut niveau), d’autres joueurs ont subi des peines plus lourdes. C’est notamment le cas de Nicolas Pallois (lorsqu’il jouait à Bordeaux) ou encore de l’ancien espoir Anthony Le Tallec (jouant à Valenciennes). Ils ont été sanctionnés de 3 matchs de suspension et de 1 500 euros d’amende.

Clairement, ces pratiques sont donc de plus en plus rares. L’an dernier, un vaste coup de filet avait rappelé à tous les joueurs professionnels que les paris sportifs sont interdits. Bon nombre avaient omis cette règle, car ils estimaient pouvoir parier sur des matchs auxquels ils ne participaient pas. Or, les joueurs professionnels ne peuvent pas réaliser de paris sportifs sur tous les matchs et toutes les compétitions (qu’ils jouent ou non).

En effet, comme dans la bourse, le délit d’initiés est tout à fait possible. Dans ces environnement 100% football, les joueurs pourraient avoir vent d’informations non publiques qui pourraient les aider à réaliser des paris sportifs favorables.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères