Une joueuse parie 10 centimes et gagne 200.000 euros

Une joueuse parie 10 centimes et gagne 200.000 euros

Le 26/05/2015 | Réagissez à cet article 

Une récente histoire qui s’est déroulée non loin de Perpignan a de quoi donner des vertiges aux plus fous des parieurs. En effet, une joueuse n’au eu besoin de miser que 10 centimes d’euro afin d’empocher 200 000 euros. Un pari combiné a donner lieu à cette fable moderne.

Les paris combinés cachent leur jeu

Régulièrement, nous vous faisons part de notre feeling concernant les paris combinés sur ce site internet. Nous pensons clairement que ce type de pari peut permettre de décrocher le gros lot sans prendre énormément de risque.

De temps à autre, nous vous proposons des paris combinés sur lesquels miser 100 euros pour en obtenir 2 000 ou 3 000 euros. Toutefois, l’histoire de cette joueuse d’une cinquantaine d’années dépasse l’entendement.

En effet, elle n’au eu besoin de miser que 10 centimes d’euros (soit 1 sixième de baguette pain) pour gagner 200 000 euros. Pour cela, elle a notamment miser sur des matchs de football en France, mais aussi en Azerbaïdjan…

Du jamais vu sur les sites de paris sportifs en France

Le meilleur rendement d’un pari combiné de 10 centimes d’euro avait été de 40 000 euros lors de l’été 2010. Déjà, il s’agissait d’une parieuse et elle vivait dans le sud-ouest! Comme quoi, il faut vivre dans ce coin de la France pour remporter des paris sportifs improbables.

Il est important de noter que ce gain de 200 000 euros n’est pas le fruit du hasard, mais bien d’un pari combiné sur 15 matchs de football. Autrement dit, la probabilité que les 15 « événements » se déroulent est très mince. La joyeuse parieuse a notamment parié sur les matchs entre Bastia et Caen, entre QPR et Newcastle, entre Lokeren et Malines, sur la victoire de Rosenborg ou encore sur un match nul (à forte cote donc) entre Yerevan et Alashkert, et, entre Baku et Gabala (championnat d’Arménie).

Toutes les cotes multipliées entre elles ont donc permis à cette joueuse de décrocher le pactole…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères