Un ordinateur roi du poker ?

Un ordinateur roi du poker ?

Le 10/01/2015 | Réagissez à cet article 

Selon des informations provenant d’Amérique du Nord, une équipe d’informaticiens aurait réussi à créer un logiciel capable de battre n’importe quel joueur au poker dans sa version Texas Hold’em. Voici tout ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Des années de recherche enfin fructueuses ?

Il a fallu des années et des années de test à cette équipe d’informaticiens pour trouver l’algorithme parfait capable de battre n’importe quel joueur au monde. Leurs travaux sont parus dans une revue scientifique américaine et leurs efforts ont été pris très au sérieux. Bien entendu, la création de ce logiciel ne clôturera pas le débat sur le fait que le poker soit un jeu de hasard ou de stratégie, mais en tout cas, il apporte un début de réponse quant au réel sens stratégique nécessaire (à savoir agir en fonction des autres et non de façon aléatoire).

Le point de départ des chercheurs a été « simple » : le poker n’a pas un fonctionnement comme les Dames ou les échecs. Chaque action est vue par tous les joueurs, ce qui n’est pas le cas du poker où les cartes en main sont inconnues. D’ailleurs souvenons-nous des parties endiablées entre le joueur Kasparov et un robot qui était censé le battre à plates coutures. Le robot Chinook était même devenu champion du monde de Dames.

Le poker, un art très imparfait

L’un des points forts du poker reste son imperfection. Les stratégies sont telles que le joueur n’a pas toujours « les cartes en main ». Bluff, tactique de déstabilisation ou encore anticipation, tout est bon pour essayer de lire le jeu adverse.

En partant de cette imperfection, ces chercheurs ont su créer un robot qui aurait joué l’équivalent de 200 parties par heure à raison de 12 heures par jour pendant 70 ans. Les avancées mathématiques liées à cet effet d’expérience permettraient à ce robot de ne jamais perdre.

Des informations complémentaires seront fournies dans les prochaines semaines pour mieux comprendre ce nouveau robot présumé imbattable. D’ici là, des démonstrations seront sans doute réalisées.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères