87 millions d’euros dépensés par jour dans les jeux d’argent en 2013

87 millions d’euros dépensés par jour dans les jeux d’argent en 2013

Le 17/01/2014 | Réagissez à cet article 

Alors que malgré la crise, les Français continuaient de dépenser toujours plus d’argent dans les jeux d’argent, la donne a changé en 2013. En effet, le montant total dépensé l’an dernier a diminué de 2,5% versus 2012, voici nos explications.

Baisse de 2,5% des mises en 2013

En 2013, les Français ont dépensé 31,7 milliards d’euros dans les jeux d’argent contre 32,5 milliards d’euros en 2012, soit une baisse, la première du genre depuis 5 ans, de 2,5%. Ce chiffre comprend tous les acteurs du monde des jeux d’argent en France qu’il s’agisse du PMU (paris hippiques), des opérateurs de jeux en ligne (poker, paris sportifs), des casinotiers et bien sûr de la FDJ. D’ailleurs, seule l’entité détenue par l’Etat a connu une croissance en 2013, les 3 autres segments du marché ont quant à eux accusé le coup.

En moyenne, les joueurs français ont dépensé près de 87 millions d’euros dans les jeux d’argent chaque jour. Il est toutefois intéressant de noter que les dépenses liées à ce « loisir » n’étaient que de 47,5 millions d’euros il y a 10 ans. Pour ainsi dire, les dépenses ont quasiment doublé en l’espace d’une décade. Le record a été atteint en 2012 avec un total de 89 millions d’euros dépensés chaque jour.

La crise touche toutes les bourses

Même si les classes plus populaires sont celles qui jouent le plus au jeu d’argent, il semblerait que le phénomène de baisse des dépenses ait touché tous les foyers, sans distinction de ressource. Notons toutefois qu’entre 2010 et 2011, la hausse avait été de près de 17%, puis de près de 3% entre 2011 et 2012. A ce titre, la baisse de cette année est toutefois à relativiser car le marché a réalisé sa mue en 2011.

Le chômage galopant et l’incertitude du lendemain expliquent les comportements moins spontanés des joueurs, en ligne comme hors ligne. La baisse la plus importante a touché le poker en ligne qui a flanché de 10% (-18% pour les Cash game et +5% pour les tournois), les casinos aussi ont accusé le coup avec une baisse de 4,25%.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères