Paris sportifs : leurs points forts et leurs faiblesses pour l’avenir

Paris sportifs : leurs points forts et leurs faiblesses pour l’avenir

Le 05/09/2013 | Réagissez à cet article 

Lors des derniers résultats énoncés par l’ARJEL, le segment des paris sportifs était le seul à avoir performé. Malgré la crise, les paris sportifs ont encore de beaux jours devant eux, mais attention toutefois à d’autres formes de risques (corruption).

+5,7% lors du 2ème trimestre 2013

Les chiffres parlent d’eux-mêmes, lors du 2ème trimestre 2013, le montant total des mises dans le cadre des paris sportifs a augmenté de 5,7% versus la même période en 2012. Cela représente près de 200 millions d’euros, et ce, malgré l’absence d’évènements sportifs majeurs cet été (pas de coupe du monde/Euro de football, pas de Jeux Olympiques). Des propres mots du boss de l’ARJEL (Jean-François Vilotte), les paris sportifs « s’installent dans la culture du jeu française ».

De plus, notons que le PBJ aussi progresse de l’ordre de 3%, le football, le tennis et le basket-ball sont les sports préférés des Français. Enfin, la population joueuse est de plus en plus jeune, à titre d’exemple, les 18-24 ans représentent 28% des joueurs versus 24% il y a un an.

Paris sportifs : la simplicité au rendez-vous

Autre point positif pour les paris sportifs, leur simplicité. En effet, à la différence d’autres jeux d’argent comme la roulette ou le poker en ligne, lors d’un pari sportif, il y a seulement 3 résultats possibles pour un match de football et 2 résultats pour un match de tennis/basket. Il suffit de quelques secondes pour placer un pari.

Corruption et manque de paris possibles

Toutefois, il est important de rappeler que 75% des paris quotidiens (soit 2 milliards de dollars) sont réalisés en Asie, terre de corruption. Souvenons-nos que le scandale du Calcioscommesse trouvait ses racines à Singapour où des grands magnats avaient réussi à faire tourner la tête de nombreux joueurs de Serie A et de Serie B (1ère et 2ème division du championnat d’Italie). Le danger est omniprésent, car même des matchs de 2ème division belge ou allemande ont été épinglés récemment, sans oublier les affres de certains matchs de tennis plus que douteux.

Enfin, le plus important danger ne serait-il pas le manque de possibilités offertes aux parieurs en ligne ? En effet, a contrario de l’Angleterre où il est possible de parier sur tout et n’importe quoi, en France, les paramètres sur lesquels parier sont très limités. Clairement, ce manque d’offre empêche le joueur de parier plus, d’autant plus que les cotes proposées sont souvent faiblardes et donc non motivantes.

En somme, la dynamique est bonne, mais il ne faudrait pas s’en contenter…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères