Sur internet, les jeux d'argent sont-ils plus addictifs qu'en dur ?

Sur internet, les jeux d'argent sont-ils plus addictifs qu'en dur ?

Le 28/06/2013 | Réagissez à cet article 

L’addiction aux jeux d’argent est au centre de bon nombre de débats en ce moment, notamment au sein de l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. De récentes études montrent que l’addiction est bien réelle concernant les jeux en dur comme les jeux en ligne.

Les joueurs pathologiques

Au milieu de cette problématique se trouvent les joueurs pathologiques. En effet, ils cristallisent à eux seuls les craintes des associations de défense des consommateurs, mais aussi de l’ARJEL comme des casinos et autres plateformes de jeux en ligne. Les joueurs pathologiques sont composés de 2 catégories, les impulsifs qui recherchent une montée d’adrénaline (en estimant avoir une maitrise totale des événements qui se déroulent), et, ceux qui cherchent à fuir une réalité morose comme le chômage, la maladie ou une forme d’anxiété.

Dans les 2 cas, les joueurs perdent totalement leurs repères et se retrouvent dépendants ou isolés, voire les deux. Bien sûr, le fossé à gravir afin de se faire soigner est immense, cela peut même prendre plusieurs années, ils estiment toujours pouvoir se « refaire » lors de la prochaine mise. Dans tous les cas, le mal est profond.

Les jeux en ligne plus addictifs que les jeux en dur

Selon une récente étude menée par l’OFDT (Office Français des Drogues et Toxicomanies), le jeu en ligne rend plus accroc que les jeux en dur. Les chiffres parlent d’eux-mêmes puisqu’Online, il y aurait 17% de cas posant problème contre « seulement » 1,3% en dur. La principale cause est que les jeux en ligne sont accessibles en permanence, depuis son ordinateur, sa tablette ou son smartphone, il n’y a pas de frontière comme cela peut exister dans les casinos (horaires fixes).

De plus, en ligne, les joueurs peuvent fumer et boire sans aucune limite, pas comme dans les casinos où le regard des autres peut poser des problèmes. Clairement, le fameux « contrôle social » n’existe plus, tous les ingrédients sont présents pour jouer de façon libérée, autrement dit, sans aucune limite.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères