Loterie américaine : un américain empoche 459 millions d’euros

Loterie américaine : un américain empoche 459 millions d’euros

Le 21/05/2013 | Réagissez à cet article 

Un nouveau record vient d’être battu aux Etats-Unis lors du dernier tirage de la loterie « Powerball ». Le weekend dernier, un habitant de Floride a remporté la coquette somme de 590 millions de dollars, soit 459 millions d’euros. Mais au fait, un LOTO à un demi-milliard a-t-il encore un sens ?

Un record lors du tirage du Powerball

Même si des cagnottes dont le montant était supérieur aux 590 millions de dollars remportés dimanche, elles ont toujours été partagées entre plusieurs joueurs. Le record réside dans le fait que cette « tirelire » a été gagnée par une seule personne. Pour rappel, le Powerball est l’équivalent du LOTO en France, même si plusieurs types de loteries existent outre-Atlantique. A titre indicatif, ce record dépasse de 2,5 millions de dollars le précédent qui fut établi en novembre 2012.

Depuis plusieurs jours, il y avait la queue devant les vendeurs de tickets de loterie. Pour 2 dollars, chaque Américain pouvait rêver de changer sa destinée, ce fut d’ailleurs l’un des tirages où il y a eu le plus de ventes de tickets. Samedi, en Californie, 1 million de tickets ont été vendus chaque…heure. L’heureux gagnant a acheté son ticket dans un supermarché Publix situé dans la banlieue ouest de Tampa, en Floride. Il a obtenu les 6 bons numéros qui vont changer définitivement sa vie, et celle de quelques générations à n’en pas douter. Du jour au lendemain, il pourrait devenir l’une des 100 plus grandes fortunes de France.

1 chance sur…175 millions

Compte tenu du fait qu’il faut trouver les 6 bons numéros, ce Floridien avait 1 petite chance sur 175 millions de possibilités. A titre de comparaison, chaque individu a 1 chance sur près de 300 000 d’être touché par la foudre, lui a été touché par tous les dieux d’un seul coup.

Afin de noircir un peu ce tableau idyllique, il est important de souligner que la somme remportée est soumise à l’impôt chez l’Oncle Sam. Il devra donc tout de même se délester de 30% de cette somme, soit environ 170 millions d’euros.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères