Le fisc espagnol traque les joueurs de poker

Le fisc espagnol traque les joueurs de poker

Le 22/12/2012 | Réagissez à cet article 

Alors que l’Espagne connait une crise économique sans précédent, l’administration ibérique est prête à utiliser tous les moyens pour  récupérer de l’argent auprès des Espagnols. C’est notamment le cas des joueurs de poker qui sont traqués via un logiciel particulièrement puissant, le Hendon Mob.

L’Etat appelle les joueurs de poker à être patriote

La situation espagnole est critique depuis de trop nombreux mois, alors que le chômage chez les jeunes atteint des records, le marché de l’immobilier est sur la corde raide. Pour faire face à cette désillusion économique, les autorités espagnoles sont prêtes à tout pour renflouer les caisses de l’Etat.

En effet, un peu comme en France, tout le monde doit payer plus d’impôts pour permettre au pays de se « redresser ». Nos voisins ibériques ont décidé de lancer une guerre sans précédent contre les joueurs de poker en ligne notamment en imposant leurs gains. Il est important de notifier que seuls les gains supérieurs à 2 500 euros sont concernés après avoir défalqué les pertes potentielles, il s’agit en somme « que » du bénéficie net du joueur. Cette taxation est de l’ordre de 20%.

Hendon Mob, un logiciel qui traquer les contrevenants

La formule choisie par l’administration fiscale espagnole est plutôt performante puisqu’elle passe par le logiciel Hendon Mob qui doit répertorier tous les gains des joueurs espagnols afin de les comparer avec les éléments officiellement déclarés par ces derniers. Les opérateurs de poker en ligne doivent envoyer régulièrement le nom et les gains de leurs joueurs à la DGOJ, à savoir la direction générale des jeux d’argent.

A ce jour, plus de 3 000 joueurs ibériques sont surveillés comme le lait sur le feu. Parmi les têtes d’affiche, des joueurs comme Carlos Mortensen (plus de 10 millions de dollars de gains), Raul Paez Corral ou encore Leo Margets apparaissent dans ce fichier de traque.

Selon des informateurs proches de ce dossier, certaines assignations auraient déjà été lancées auprès de certains joueurs, ces derniers vont donc devoir montrer patte blanche.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères