Avec « Poker chez la voisine », MCM crée la polémique

Avec « Poker chez la voisine », MCM crée la polémique

Le 05/01/2012 | Réagissez à cet article 

Histoire de réchauffer l’ambiance cet hiver, MCM a lancé un nouveau programme consacré au poker. L’émission « Poker chez la voisine », présentée par Julie Ricci  (ancienne candidate de Secret Story) n’a pas laissé les amateurs du jeu d’argent insensibles. Entre les pour et les contre, l’émission a réussi son buzz.

Une émission différente des autres

Depuis le 4 janvier, MCM propose chaque mardi en seconde partie de soirée l’émission « Poker chez la voisine ». Cette émission de Strip Poker, interdite aux moins de 16 ans, reprend les codes du porno et accorde finalement peu de place au jeu, à vrai dire.

Présentée par Julie Ricci, qui s’est fait connaître par l’émission de télé-réalité Secret Story, « Poker chez la voisine » est une émission qui se veut différente des autres selon Nicolas Gicquel, directeur des programmes de la chaîne.

Du poker, des jolies filles et des gages

Le concept de l’émission s’appuie sur le fantasme de la Girl Next Door. Toutes les semaines, la jolie et sexy Julie reçoit des amies, toutes aussi jolies et aguicheuses que la présentatrice, pour des soirées coquines et amusantes, le tout rythmé par le jeu de cartes. Se voulant plus proche d’une fiction, le programme dure 25 minutes.

Les pros et les antis « Poker chez la voisine »

Et le poker dans tout ça ? Même si le directeur des programmes assure que les participantes sont d’abord choisies pour leur maîtrise du jeu et ensuite pour leur plastique, beaucoup de téléspectateurs ont souligné le cruel manque de jeu des demoiselles. Et cela crée la polémique sur internet.

Évidemment, il y a ceux qui ont apprécié l’émission pour son côté voyeur et pornographique (l’émission est interdite aux moins de 16 ans), et ont volontiers fermé les yeux sur la crédibilité des parties de ces jeunes filles, au profit de leur plastique a demi dénudée. Pourtant il y a ceux qui se sont offusqués, se demandant jusqu’où les chaînes de télévision iraient pour exploiter le filon.

En 2010 déjà, Bruno Solo racontait son « overdose des émissions pouraves à la télévision ». L’acteur, qui joue depuis près de 30 ans, est un passionné du jeu et est de plus en plus consterné par la tournure qu’a pris le poker depuis sa médiatisation auprès du grand public.

Quoiqu’il en soit, « Poker chez la voisine » n’aura laissé personne indifférent : en bien ou en mal, cette pseudo-fiction aura réussi à faire le buzz pour son lancement. Reste à savoir si l’émission tiendra le cap et réussira à fidéliser un public, composé en grande majorité d’hommes.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères