L’ARJEL ne chôme pas en ce mois de décembre

L’ARJEL ne chôme pas en ce mois de décembre

Le 28/12/2011 | Réagissez à cet article 

Peu importe la période des fêtes, l’Autorité de régulation des jeux en ligne a eu beaucoup de travail ce mois-ci. Un an et demi après la libéralisation des jeux d’argent sur internet, le bilan est assez morose pour le secteur, qui évolue rapidement : fermeture de certains opérateurs de jeux, rapprochement de certains à travers des fusions… Dans ce contexte, l’ARJEL poursuit méthodiquement son travail.

Zagreb-Olympique Lyonnais : circulez, y’a rien à voir

Le véritable exploit des joueurs de l’OL le 7 décembre dernier a fait beaucoup parler de lui. La presse européenne, et notamment espagnole, a émis de sérieux doutes quant à cette large victoire des Lyonnais, qualifiés en huitièmes de finale de la Ligue des Champions.

Il en allait alors de la crédibilité de l’ARJEL, qui a très rapidement réagi en procédant aux vérifications nécessaires sur les paris sportifs qui avaient été joué sur le match Zagreb-Lyon. Aucune bizarrerie n’a été détectée en ce qui concerne les paris en ligne joués en France. Une bonne nouvelle.

Paris365 dans l’œil de l’ARJEL

Au sein de l’autorité chargée de réguler le secteur des jeux en ligne, c’est la Commission des sanctions qui est intervenue mi-décembre. En cause les défaillances techniques du groupe Sporever, éditeur de Paris365, qui s’est vu infliger une amende de 10.000 euros et une réduction de 6 mois de son agrément de l’ARJEL. Le site Paris365 devait notamment réaliser la fameuse procédure de certification de leurs données, un semestre après l’obtention de sa licence.

Redressement judiciaire de Betnet, arrivée d’Unibet

Ce que suit avec attention l’ARJEL, c’est aussi l’évolution et le comportement des opérateurs de jeux agréés, qu’il faut absolument protéger face aux sites illégaux sur lesquels encore trop de joueurs se perdent.

Fin novembre, c’est l’opérateur Betnet, repris par FrancePari maintenant, qui était au centre de toutes les attentions. Le Tribunal de Commerce de Compiègne a prononcé à son encontre une procédure de redressement judiciaire.

De son côté, Unibet a choisi une autre option, celle de ne pas se jeter trop tôt sur le marché français. Son arrivée en février 2012 s’accompagne du rachat d’EurosportBET mais les conditions, notamment fiscales, ne vont pas encore dans le bon sens pour les opérateurs de jeux légaux.

Le hockey sur glace autorisé pour les paris sportifs

C’était le vœu de quelques bookmakers, c’est maintenant chose faite pour ce sport de plus en plus apprécié des Français. Pas moins de 7 compétitions de hockey sur glace sont désormais autorisées pour les paris en ligne.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères