Zagreb-Lyon : un seul pari sportif sur la victoire 7 à 1 (cote à 125)

Zagreb-Lyon : un seul pari sportif sur la victoire 7 à 1 (cote à 125)

Le 09/12/2011 | Réagissez à cet article 

Après Marseille mardi, la Ligue des Champions a vu deux des trois clubs français engagés dans cette compétition particulièrement brillants. La victoire de Lyon sur la pelouse de Zagreb ce mercredi (1-7) a particulièrement fait parler, autant pour louer l'exploit lyonnais que pour crier au scandale. La presse européenne a jugé ce résultat « douteux », allant même jusqu’à insinuer que le match aurait été arrangé pour que les Gones atteignent les 8ème de finales au détriment des Hollandais, qui ont perdu sur leur pelouse 3-0 face au Real Madrid.

Qu’en est-il des paris sportifs qui ont eu lieu sur ce match ?

Rien d'anormal pour les paris sportifs sur Zagreb-Lyon

A chaque rencontre de football suspecte, l'autorité de régulations des jeux d'argent en ligne (ARJEL) ouvre une enquête pour vérifier qu'il n'y ait pas eu de paris anormaux, avec des sommes astronomiques.

L'ARJEL a déjà rendu ses conclusions : il n'y a pas eu d'anomalie au niveau des mises sur ce match. Comme le dit la marque aux trois bandes, équipementier des lyonnais, « impossible is nothing ». Sur le marché français des paris en ligne, pas de suspicion donc. Selon Canal+, un seul parieur a misé 1 euro sur une victoire 7 à 1 des Lyonnais sur BetClic, il a empoché 125 euros (soit une cote à 125). Pas de paris sportifs truqués ou alarmants, donc.

Est-ce que la normalité des paris peut exclure un match truqué ?

Il semble improbable que l'Olympique Lyonnais ait truqué sa magnifique victoire 7-1 malgré tous ce qui se dit du côté de l'équipe hollandaise de l'Ajax Amsterdam qui a, à cause de cet exploit, été éliminé de la Ligue des Champions et redirigé vers l'Europa League. L’affolement des médias voulant minimiser un nouvel exploit français n’y fera rien.

L’entraîneur de l'Ajax, qui devait conserver une différence de but de +7 par rapport à Lyon, n'a pas réussi sa mission et a demandé à l'UEFA d’enquêter sur cette rencontre. Certains évoquent ce fameux clin d’œil très appuyé d'un défenseur à Gomis après son but, mais cela ne prouve absolument rien. Notons que les grecs de l'Olympiakos accusent aussi le match Dortmund-OM de mardi soir d’avoir fait l’objet d’un accord franco-allemand, selon un journal grec.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères