L’ARJEL dévoile une augmentation des paris hippiques en ligne

L’ARJEL dévoile une augmentation des paris hippiques en ligne

Le 04/11/2011 | Réagissez à cet article 

L'ARJEL a publié son bilan trimestriel. Il montre un fort intérêt des internautes pour les paris hippiques et un déclin pour les paris sportifs. Le poker reste populaire auprès des joueurs français.

Un bilan contrasté

Les paris hippiques

Les courses ont la cote auprès des parieurs en ligne. L’autorité de régulation des jeux en ligne a dévoilé une augmentation de 45% des paris et les mises ont augmenté de 84 millions d'euros par rapport à 2010 : le produit brut des paris hippiques est donc en hausse. Un résultat aux allures de prouesse sur un marché des jeux d'argent qui a perdu 20% de ses joueurs depuis la légalisation en 2010.

Le poker en ligne

Le poker enregistre une hausse de 9% sur le troisième trimestre de 2011 par rapport à celui de 2010. Un secteur qui se porte bien en restant plutôt stable mais dynamique grâce notamment au cash game qui ont atteint 1,949 milliard d'euros en 2011, soit une hausse de 9%.

Les paris sportifs

Dans son bilan, l'ARJEL a aussi notifié une baisse de 23% des mises concernant les paris sportifs sur internet, soit une diminution de 44 millions d'euros en comparaison à 2010. Mais malgré la période estivale où il n'y a que peu de paris puisque les championnats sont terminés, les résultats du troisième trimestre n'ont pas baissé en 2011. Ce jeu d’argent reste très fragile avec des prévisions qui étaient beaucoup plus ambitieuses avant la libéralisation du marché l’année passée.

Une modification de la fiscalité ?

L'ARJEL souhaite que le gouvernement revoie sa taxation des jeux d'argent en ligne. En effet une fiscalité trop importante encouragerait l'ouverture de sites illégaux et entraînerait des pertes conséquentes pour les 35 opérateurs agréés par l'ARJEL, qu’il convient d'aider puisqu’ils sont contraints de réduire les gains des joueurs, même avec un chiffre de 177 millions d'euros de produit brut de jeux. Des joueurs qui à cause de ces baisses pourraient rapidement se tourner vers les salles de jeux illégales, attirés par des gains potentiels bien plus importants.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères