Les chômeurs n’ont pas le droit de parier en ligne en Allemagne

Les chômeurs n’ont pas le droit de parier en ligne en Allemagne

Le 07/05/2011 | Réagissez à cet article 

La caricature allemande se veut bien souvent froide, stricte, autoritaire et sans pitié. Mais la réalité semble pire. Ne serait-ce que pour les paris sportifs. La réponse du Tribunal de Grande instance de Cologne est ahurissante : les chômeurs sont interdits de paris.

Westlotto en fusible dangereux

Ce sera à lui de s’occuper du sale bouleau. L’organisme public de gestion des paris devra vérifier pour chaque client s’il n’a pas droit au minima sociaux. Pire encore, cette « Française des Jeux » allemande est dans l’obligation d’interdire ces clients de parier. Une responsabilité très lourde à porter. Trop lourde.

La colère monte Outre-Rhin

Mais Westlotto ne compte pas se laisser faire. Avec l’aide de plusieurs associations, ils ont réussi à alléger l’interdiction. Désormais, l’organisme doit avant tout s’assurer que le pari ne dépasse pas un certain montant chez les clients sans emploi. Jusqu’à quelle nouvelle mesure ? Les dirigeants de Westlotto ont décidé de faire appel des décisions. Ils n’entendent pas se faire dicter la loi. Qui gagnera ? Les paris restent ouverts. Ou presque…

Paris sportifs atrophiés et le poker inexistant

L’Allemagne est décidément frileuse à l’idée que le peuple flâne sur le net pour miser un peu d’argent. Déjà réticente à l’idée d’ouvrir les paris sportifs en ligne, la première puissance européenne a dit « NON » à l’installation du poker sur internet. Sous l’impulsion de PokerStars et de Bwin, les opérateurs et un seul land ont décidé d’entreprendre des poursuites sur la scène européenne. Le résultat ? Rien. Pour le moment.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères