Roland Garros 2011 à la rescousse des paris sportifs ?

Roland Garros 2011 à la rescousse des paris sportifs ?

Le 12/04/2011 | Réagissez à cet article 

La claque. Selon le dernier rapport de l'ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne), le montant des mises pour des paris sportifs sur le net a chuté de plus de 25% en France par rapport au dernier trimestre 2010.

A l'opposé, les parieurs hippiques restent fidèles et les tables de poker ne désemplissent pas. Dix mois après le lancement du marché des jeux en ligne, les premiers perdants sont recalés. Espérons que les grandes compétitions comme Roland Garros permettent de relancer la machine.

Les raisons d'un tel affront

« Les opérateurs ont sous-estimé l'absence de culture en France des paris sportifs et n'ont pas adapté leur offre » argumente Jean-François Vilotte, président de l'ARJEL. En d'autres termes, les opérateurs ne jouent pas tous le bon jeu. Question de profits. En réévaluant leur marge tout en respectant la moyenne du taux de gain des joueurs imposée par la loi, les sites ont amputé leurs cotes. Résultat, des paris moins attractifs pour les joueurs qui se rabattent vers des parties où le gain risque d'être plus conséquent.

« Il ne faudrait pas que l’offre légale, faute d’attractivité, conduise les joueurs à essayer de renouer avec les sites illégaux », insiste le boss de l’ARJEL. Grand nettoyage de printemps à prévoir.

La Ligue des Champions et Roland Garros à la rescousse

Autre raison d'un tel déclin, la faiblesse du calendrier sportif. Il est vrai que les trois premiers mois de 2011 n'ont pas été mirobolants en termes de rendez-vous de grandes envergures. Pas de Coupe du monde ni d'Euro en ce qui concerne le football, discipline regroupant plus de la moitié des paris sportifs en ligne.

Cependant, le dernier trimestre 2010 n'avait pas été non plus très attractif. Les sites attendent donc avec impatience les beaux jours et les dernières grosses rencontres de Ligue des Champions. Les opérateurs jetteront également un coup d'œil attentif du côté de Roland Garros 2011, et actuellement le tournoi de Monte Carlo jusqu'au 17 avril ; la petite balle jaune représentant 24% de la totalité des paris sportifs.

Des opérateurs passent à la trappe

Une telle médiocrité de résultats entraîne forcement des conséquences. Vous devriez d'ici quelques semaines dire aurevoir à des sites, pas assez rentables. D'autres sites disparaîtront du net, ou seront absorbés par des opérateurs plus puissants. Les parieurs y verront probablement plus clair.

Le turf au galop

Côté hippisme, pas de disqualification en vue. Au total, 241 millions d'euros ont été misés sur des chevaux à Vincennes, Enghien, Marseille, et dans tous les autres hippodromes du pays. Un montant identique à celui déboursé lors des trois derniers mois de 2010.

Le poker maître des jeux

Mais la palme revient indéniablement au poker. Les tapis attirent de plus en plus de monde à chaque partie de chaque tournoi, et cela dans de nombreux sites spécialisés. Plus d' 1,9 milliard d'euros de mises, augmentation de 4% de l'activité dans les salles du net, plus 10 millions d'euros de droits d'entrée. Tout cela en seulement trois mois. Le Texas Hold'em et ses variantes ont encore de beaux jours devant eux.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères