Et si Jérôme Rothen s’engageait avec un nouveau site de poker ?

Et si Jérôme Rothen s’engageait avec un nouveau site de poker ?

Le 11/04/2011 | Réagissez à cet article 

S’il y a bien une guest-star atypique qui a fait frissonner les sites et les tables de poker, c'est bien lui. Jérôme Rothen, footballeur professionnel passé par Monaco, le PSG, les Glasgow Rangers et même l'équipe de France. Le gaucher, sans club actuellement, était bien adroit avec ses contrats et la publicité qu'il vendait à ses opérateurs. En cas de fin de carrière prématurée, tentera t-il cette fructueuse reconversion ?

SportingBet et Unibet Poker en à peine trois ans

Comme toutes les belles histoires d'amour, l'idylle poker/Jérôme Rothen fut courte mais intense. En 2007, vous pouviez affronter en exclusivité l'ailier du PSG, lors du tournoi Bounty « Rothen » organisé par son opérateur SportingBet, qui n’a pas de licence en France. Il vous permettait de gagner près de 2.000 € avec un bonus de 200 € si vous l'éliminiez directement.

Autre année, autre tournoi, autre opérateur mais heureusement, même joueur. En 2008, vous pouviez affronter le joueur du PSG, désormais en froid avec son staff, lors d'un tournoi football exceptionnel. Un tournoi multi-tables organisé par Unibet Poker avec buy-in d'un euro et des beaux lots à la clé.

232km/h sur l’autoroute : Unibet en profite

Un écran plat vous était même offert en cas de victoire sur le pilote Rothen. Fonction de pilote, car à 232km/h sur autoroute avec une belle sportive, le footballeur prenait forcément des cours de pilotage. Une frasque qui, évidemment, était un moyen comme un autre de vous attirer. Un chèque de 100 € était en effet envoyé au joueur terminant à la 232ème place du tournoi.

En 2010, Unibet en remet une couche en vous proposant un premier tournoi VIP avec comme vedette principale... Jérôme Rothen. En cas de victoire sur le milieu de terrain, deux places offertes pour le match PSG-Lorient. Beaucoup regrettaient l'écran plat.

Le culte du secret

Comme dans le football, il ne laisse filtrer aucune info en ce qui concerne son avenir sur les tapis. Le milieu gauche, absent des terrains depuis onze mois et la recherche d'un club professionnel, fera probablement un nouveau coup d'éclat au poker dans les prochains mois.

Peut-être s’engagera-t-il avec un site agréé par l’ARJEL… Souvent présenté comme le « mal-aimé » du foot français, il pourrait enchanter certains opérateurs de jeux d’argent en ligne, comme Raymond Domenech avec Bwin. Du bluff ? A vous de nous le dire.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères