Les bonus des sites de poker en ligne, c'est fini ?

Les bonus des sites de poker en ligne, c'est fini ?

Le 01/01/2011 | Réagissez à cet article 

Fin 2010, l'Assemblée nationale n’a pas chômé. Un groupe de députés vient de déposer une proposition de loi devant l'hémicycle. Une loi qui vise indirectement la survie des bonus des sites d'argent en ligne, puisque son but est d'interdire la publicité faisant  « mention d’une offre promotionnelle sous forme de bonus en argent à l’inscription ».

Les députés s'en prennent aux bonus

Les jeux d'argent en ligne n'avaient pas besoin de ça, le marché est déjà bien encombré. Cette proposition de loi intervient dans un contexte difficile pour les opérateurs en ligne. Les taxes sont très contraignantes et il est difficile de se faire une place sur un marché hyperconcurrentiel.

Le 20 décembre dernier, 60 députés ont déposé devant l'Assemblée une proposition de loi visant à interdire la publicité autour des promotions offertes par les opérateurs. Les parlementaires pensent que cette proposition pourrait faire diminuer le phénomène de dépendance lié aux jeux d'argent en ligne. Pour eux, c'est un « enjeu central de santé publique ». Ils vont même plus loin dans la comparaison, « il serait aujourd’hui inacceptable de voir un cigarettier proposer des distributions de cigarettes gratuites ou encore d’offrir deux paquets pour le prix d’un ».

Un argumentaire qui vacille

Les députés semblent mettre en avant la dépendance. Mais aucune étude réelle n'a encore était faite sur cette pathologie liée au poker et autres jeux d'argent. Pour le moment, les chiffres avancés sont de 1,5 à 3% des français concernés par la « maladie ».

On l'a bien compris, même si pour le moment, c'est la publicité autour des bonus qui est dans la ligne de mire des députés, les bonus pourraient être bientôt le nouvel ennemi à abattre. Si cette proposition de loi venait à être entérinée, ceux sont les opérateurs qui devront repenser leur plan marketing.


Image : Winamax.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères