Tennis : Pariez sur le Masters 1000 de Paris-Bercy !

Tennis : Pariez sur le Masters 1000 de Paris-Bercy !

Le 12/11/2010 | Réagissez à cet article 

Le palais omnisports de Paris-Bercy retient son souffle en ce vendredi 12 novembre avant les quarts de finale de la journée. Le Masters 1000 de Paris compte encore deux Français en lice qui vont tenter de se qualifier pour les demi-finales. Mais la tâche ne sera pas chose simple à la vue du tableau qui reste très relevé, l'inévitable Roger Federer répond présent ainsi que de nombreuses têtes d'affiches du circuit masculin.

Au stade des quarts de finale, les huit joueurs encore en course peuvent tous prétendre à la victoire. La finale se jouera dimanche dans l'après-midi. A vous de parier !

A vous de parier !

Choisissez BetClic pour bénéficiez de 20 € remboursés si vous perdez

  1. Inscrivez-vous sur BetClic en 2 minutes
  2. Déposez 20 € minimum
  3. A vous de parier ! Si vous perdez, vos 20 € vous sont remboursés.

Vous pouvez aussi parier sur le tennis à Bercy avec PMU.

Les matchs du jour

  • Andy Roddick (USA) - Robin Söderling (SUE)
  • Nikolay Davydenko (RUS) - Michael LLodra (FRA)
  • Roger Federer (SUI) - Jürgen Melzer (AUT)
  • Andy Murray (GBR) - Gaël Monfils (FRA).

Llodra et Monfils font chavirer Bercy

A trois semaines de la finale de la Coupe Davis, Guy Forget doit respirer un peu mieux. Après le forfait de Joe Wilfried Tsonga pour le reste de la saison, on peut se demander qui seront les fers de lance de l'équipe de France en finale face aux serbes. Guy Forget, en assistant aux matchs de Michael Llodra et de Gaël Monfils, doit avoir quelques réponses à ces questions.

Llodra impressionnant

Longtemps simple joueur de double, Michael Llodra s'impose désormais comme un véritable joueur de simple. A maintenant 30 ans, le 34ème mondial semble enfin prendre pleine possession de ses capacités. Le joueur fonctionne beaucoup sur l'affectif et l'envie, nul doute que le public parisien a su galvaniser le français : « je vais jouer libéré », avait-il déclaré.

On connaissait le talent de Llodra mais sans doute jamais à ce niveau là. Le Parisien de naissance a eu, en huitième de finale, un adversaire de taille en la personne de Novak Djokovic. Le numéro 3 mondial n'a pas pu résister à la tornade du Français.

Dans un premier set accroché, Llodra sauve deux balles de set à 6-4 dans le tie-break, avant de remporter la première manche. La seconde manche est plus décousue, grâce à son jeu parfaitement adapté à la surface rapide de Bercy, il prend le large et remporte le match 7-6 / 6-2.

C’est de bonne augure avant la finale de Coupe Davis où les deux hommes pourraient se retrouver. Llodra peut être la surprise de ce Masters 1000, il n'a toujours pas perdu le moindre set et pourrait sortir Davydenko en quart pour s'offrir une place dans le dernier carré.

Monfils au courage

L'autre Français et Parisien encore en lice à Bercy est Gaël Monfils. A 24 ans, le 14ème mondial semble enfin assez mature pour s'imposer durablement au plus haut niveau. Le tennisman tricolore a du batailler sans relâche en huitième de finale pour venir à bout de l'espagnol Fernando Verdasco.

Le bras de fer entre les deux hommes a duré 2h45 pour voir l'enfant de la capitale l'emporter 6-7 / 7-6 / 7-5. Le jeu proposé par le Français n'a pas été fabuleux, mais c'est au niveau mental que Gaël a su faire preuve de beaucoup de courage. Il a laissé échapper beaucoup trop d'occasions dans la première manche, qu'il concède au tie-break. Le deuxième set est tout aussi accroché, ce n'est qu'à 2-2 dans le jeu décisif que « La Monf’ » enchaine cinq point d'affilés et emmène l’Espagnol dans une manche décisive. Le troisième set est tout aussi accroché. A 5-4, Verdasco se procure deux balles de matchs sur le service de Gaël, mais manque son premier retour et Monfils enchaine avec un service gagnant. Il s'impose finalement 7-5 dans la troisième manche et rejoint Andy Murray, numéro 4 mondial, en quart de finale. Malgré les bonnes performances de Gaël Monfils, le britannique reste favori pour ce match. D'autant plus que Gaël à passé près de trois heures sur le court en huitième, cela devrait laisser des traces. Avant de rejoindre l'équipe de France de Coupe Davis le 22 novembre pour un stage de préparation, il va décompresser une semaine dans sa chère île de Guadeloupe.

Les gros sont là

A l'exception de la tête de série numéro 2, le serbe Novak Djokovic, il n'y a pas vraiment de surprise dans cet Open de Paris. Les têtes d'affiche du circuit sont encore présentes et le tournoi semble ouvert à tous.

Federer en route pour une première

Aussi surprenant que cela puisse paraître, en sept participations, le Suisse n'a jamais dépassé le stade des quarts de finale au Masters 1000 de Paris-Bercy. Ce serait donc une première pour lui s’il parvient à battre la révélation de cette année à Roland Garros, l'autrichien Jurgen Melzer, 12ème au classement ATP. A noter la bonne performance de Melzer qui a battu au tour précédent David Ferrer, vainqueur du dernier tournoi de Valence.

Roger peut éclaircir son année en remportant le tournoi. De plus, Nadal est forfait pour ce tournoi et « Djoko » a été éliminé en huitième de finale. Federer devrait s'imposer face à Melzer comme il l'a déjà fait cette année à deux reprises. Le Suisse a été impressionnant dans ce tournoi, il a été serein et n'a pas perdu le moindre set pour l'instant. Au tour précédent, il a battu le Tchèque Radek Stepanek en deux petits sets (6-4 / 6-3). Federer est en forme à Paris mais attention tout de même, en demi-finale il pourrait rencontrer Andy Murray qui l'a déjà battu cette année.

Des outsiders prestigieux

En plus des deux Français et Federer, les cinq autres quarts de finaliste peuvent tous prétendre à la victoire finale, ils ont tous l'expérience et le talent pour cela.

Andy Murray, qu'on ne présente plus, pourrait mettre tout le monde d'accord. Le numéro 4 mondial pourrait rencontrer en demi-finale Roger Federer. Ainsi, on assisterait à une finale avant l'heure. Attention aussi au flegme russe de Davydenko qui est redoutable lorsqu'il sent bien la balle, Llodra devra se méfier.

Il ne faut pas oublier non plus Andy Roddick et Robin Soderling qui s'affrontent. L'Américain, ancien numéro 1 mondial, a battu le letton Ernest Gulbis en huitième de finale (6-3 / 7-6). Quant au géant Suédois, il s'est débarrassé du Suisse Stanislas Wawrinka en deux sets (7-6 / 6-3), il tentera d'accéder au dernier carré comme en 2003 et 2005. Ce ne sera pas facile face au tempérament accrocheur d'Andy Roddick.

Pour Melzer, les choses vont être plus difficiles dès les huitièmes face au numéro deux mondial, mais attention à l'Autrichien à qui la France réussit bien et qui est capable de battre n'importe qui, il avait battu Nadal à Shanghai !

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères