La FDJ en tête des investissements pub, mais comment va ParionsWeb ?

La FDJ en tête des investissements pub, mais comment va ParionsWeb ?

Le 09/10/2010 | 3 commentaires

La FDJ est en tête de course des dépenses publicitaires. Forte de sa première place sur la liste des investisseurs publicitaires pour la promotion des jeux en ligne, la Française des jeux sait également innover. Et concernant ParionsWeb ?

Pour une meilleure visibilité

Une des clés du succès pour attirer les joueurs et éviter leur fuite vers d’autres sites : être visible sur tous les médias, internet en tête. C’est le pari réussi de la FDJ. Elle fait partie des annonceurs ayant contribué à hauteur de 84% à l’ensemble des dépenses publicitaires pour la promotion de leurs sites. Avec 26,4% des 104 millions d’euros dépensés en publicité entre les mois de janvier et août 2010 (selon une étude de Kantar Média),  la Française des jeux s’offre une visibilité à un prix élevé.

L’Amigo pour remplacer le Rapido

Ces dépenses n’entament pas la puissance créative et commerciale de la Française des jeux. Une nouvelle gamme de jeux de tirage vient étoffer son offre. L’Amigo est proposé pour l’instant aux Français des régions du Nord, d’Alsace, Midi-Pyrénées et d’Aquitaine. Diffusé dans les points de vente, il permet de miser au minimum deux euros pour participer au tirage, qui a lieu toutes les cinq minutes. La mise pouvant être multipliée si le joueur entend participer aux différents tirages.

Le jeu consiste à faire le choix d’un numéro parmi cinq dans neuf colonnes et d’un numéro jackpot.  Avec trois bons numéros, vous êtes assuré d’un gain qui sera multiplié par un « multiplicateur » tiré au sort. Le jackpot, quant à lui, sera remporté si vous avez coché les 9 bons numéros et le numéro jackpot soit un minimum assuré de 250 000 euros. L’offre de la FDJ se veut complète avec la programmation d’informations locales, de quizz et de billets humoristiques pour tenir le joueur en haleine et  bien entendu l’inciter à miser de nouveau.

Et ParionsWeb dans tout ça ?

Il faut toutefois noter que si les jeux de grattage et de tirage de la FDJ font toujours recette, fort de son monopole, son site ParionsWeb a retiré son bonus lors de l’inscription des joueurs, contrairement aux autres bookmakers du moment. Si les parieurs ont pu profiter de cette promotion lors de la Coupe du monde de football, nombreux sont ceux qui ne s’inscrivent pas sur Parions Web en privilégiant les sites de paris sportifs plus généreux.

Bien qu'il dispose de qualités indéniables, notamment sur la sécurité des transactions et la possibilité de jouer au « Loto Foot », notons que les cotes proposées sont souvent inférieures à celles que proposent BetClic ou encore le nouveau venu SAjOO, du Groupe Amaury. Quel est l’intérêt pour un joueur débutant de venir s’inscrire sur ParionsWeb aujourd’hui ? Christophe Blanchard-Dignac, son PDG, vise pourtant ¼ de part du marché des paris en ligne dès 2012.‎ Des « people » ont rejoint le bookmaker en ligne assez rapidement, il s’assure une présence importante sur certains médias en ligne. Espérons que des promotions et des nouveautés suivront prochainement.

Vos réactions (3)
Laurent, le 10/10/2010

regarde sur la prochaine journée de Ligue 1, 8 matchs sur 10 présentent les meilleures cotes sur les favoris


Gael guignard, le 10/10/2010

Laurent : jsuis pas d'accord avec toi, j'ai un compte PARIONSWEB. En fait ça dépend des fois mais souvent betclic et eurosportbet sont au dessus. Ca dépend des matchs et des sports


Laurent, le 10/10/2010

je ne comprends pas la critique sur les cotes. ParionsWeb propose les meilleures cotes du marché sur les favoris . Pour vérifier : http://www.comparateur-de-cotes.fr/comparateur/football/Euro-2012-ed251


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères