Quels sites de paris sportifs et de poker visitent les internautes ?

Quels sites de paris sportifs et de poker visitent les internautes ?

Le 07/09/2010 | Réagissez à cet article 

En juillet, 28,8% des internautes français ont visité un site de jeux agréé par l’ARJEL, sans jouer forcément pour autant. C’est une étude de la société Mercureo, panéliste spécialisé dans l’internet, qui révèle ce chiffre intéressant grâce à la fine analyse de 42 000 personnes.

Frileux, les internautes ?

La première observation, c’est que l’internaute français ne se rend pas forcément sur un site pour déposer de l’argent et jouer, il peut avoir une réticence. Comme tout site « marchand », le visiteur n’est pas toujours client, mais surtout avec le jeu en ligne, dont certains se méfient malgré les licences attribuées par l’ARJEL et la sécurité des transactions. Si mi-juillet, l’ARJEL annonçait la création d’1,2 million de comptes joueurs, le taux de transformation « visite-pari » n’est pas énorme.

Inscrivez-vous sur SAjOO maintenant et recevez 80 € offerts pour parier gratuitement !

Cependant, les visites restent fortes. Le record a été établi le 7 juillet (demi-finale de la Coupe du monde, Allemagne-Espagne) avec 6,7% des internautes qui ont consulté un site de jeux. Depuis cette date, la consultation oscille entre 4 et 5,5% par jour.

Rappelons qu’en juillet dernier, on annonçait que les paris sportifs ont généré 80 millions d'euros de mises, grâce au seul mois de juin.

Vive les grandes marques !

La seconde observation, c’est qu’il y a une « prime à la marque ». Les requêtes sur les moteurs de recherche en juillet montrent bien que les internautes se rendent davantage sur les sites très connus (PMU pour les paris sportifs, ParionsWeb, BetClic, etc…), délaissant un petit peu les autres, comme SAjOO par exemple, que le public ne connaissait évidemment pas avant juin 2010. Les grandes marques ont la cote, surfer sur un site qui a une identité forte peut être rassurant.

C’est aussi ceux qui ont investi le plus en publicité qui récoltent les fruits de leurs investissements. C’est le cas pour Winamax, qui envahit nos écrans de télévision depuis plusieurs semaines et que les internautes plébiscitent largement, devant même le bookmaker de la FDJ, ParionsWeb.

A noter le triomphe de PartyPoker, qui a recruté énormément de joueurs par le biais de sites pornos, une stratégie apparemment payante… sauf que le taux de transformation n’est pas excellent, à l’instar de ses concurrents directs comme nous l’évoquions au-dessus. Moins d’1% des visiteurs ont téléchargé le logiciel PartyPoker.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères