Desailly et Jacquet vont-ils quitter BetClic pour le bookmaker de Canal+ ?

Desailly et Jacquet vont-ils quitter BetClic pour le bookmaker de Canal+ ?

Le 26/07/2010 | Réagissez à cet article 

Canal+ décrochera t-il le précieux agrément de l’ARJEL pour son futur site de paris sportifs ? La réponse bientôt. Le lancement du site serait plus que bénéfique pour le groupe. Quand sera-t-il de Marcel Desailly et Aimé Jacquet, les commentateurs phares de la chaîne ? Vont-ils se résigner à abandonner BetClic ?

Le pari rassurant de Canal+

Canal+ a déposé son dossier auprès de l’ARJEL pour lancer son site de pars en ligne. Suite logique pour la chaîne qui a les droits de la Ligue 1. Canal+ est loin d’être le premier groupe média à se lancer dans ce nouveau marché. Le groupe Amaury, propriétaire de « l’Equipe » et « Aujourd’hui en France » (entre autres), a lancé dès le 8 juin « SAjOO », son bookmaker sur internet. De même pour le groupe paneuropéen Eurosport et TF1 qui s’est offert Eurosport Bet et Eurosport Poker. Pour ces deux médias axés sur le sport,  le pari sportif est devenu une extension logique de leurs activités. De plus, parier sur le site d’un média du sport rassure le joueur qui donne confiance en ses analyses.

A quelques jours de la reprise du championnat de football, Canal+ se dépêche de lancer son site et de rattraper son retard par rapport aux concurrents. Le plus étonnant étant que la chaîne cryptée ne s’est pas engagée dans ce nouveau marché dès son ouverture.

Menace de divorce pour Desailly et Jacquet ?

Mais tout n’est pas si rose pour Canal, qui doit s’arranger avec ses consultants stars Marcel Desailly et Aimé Jacquet. Les deux ex-champions du monde font de la publicité pour l’opérateur BetClic. Publicité très peu apprécié chez Canal où on estime que cela n'est pas compatible avec une fonction de consultant. Cyril Linette, le patron des sports, est très clair : Desailly et Jacquet vont devoir choisir leur camp, et ce le plus rapidement possible. A savoir continuer la télé ou ne faire que de la pub pour BetClic, le site chouchou des Français lors de la Coupe du monde. « Ça ne va pas du tout. On n'a pas envie de voir nos consultants se répandre dans la nature. On va y mettre fin très rapidement. Il faudra choisir entre Canal+ et Betclic ».

Même si le sponsoring des consultants de presse peut être regrettable, il est souvent inévitable. Alors pourquoi taper sur les doigts des deux ex-champions du monde maintenant alors que Patrick Bruel, longtemps sponsorisé par Winamax (et également actionnaire du site de poker) présente toujours le World Poker Tour sur Canal ? L’explication est sûrement à chercher auprès de la grille de la chaîne. Elle préparerait déjà sa future émission sur les paris sportifs avec un concurrent direct de BetClic. Explication plus valable mais moins avouable pour la chaîne cryptée.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères