BetClic surfe sur la vague du succès grâce à la Coupe du monde

BetClic surfe sur la vague du succès grâce à la Coupe du monde

Le 14/07/2010 | Réagissez à cet article 

Quelques jours après la fin de la Coupe du monde, l’heure des bilans sonne déjà. Côté paris en ligne, BetClic décroche la première place du palmarès des sites de jeux d’argent en ligne.

1 joueur sur 2 mise sur Betclic

Selon un sondage BVA, la moitié des joueurs en ligne déclarent avoir joué sur le bookmaker de Mangas Gaming depuis la libéralisation du marché. L’opérateur maltais devance de loin ses concurrents comme le PMU qui arrive en deuxième position avec un peu plus d’un tiers des sondés et Parions Web avec 26%.

Quelles sont les clefs d’un tel succès ? Pour Nicolas Béraud, directeur général de Mangas Gaming, propriétaire du site de paris sportifs, dans une interview au JDD, tout tient à l’engouement des mises sur la Coupe du monde. « Juin a été exceptionnel pour le site. Ca a vraiment explosé à partir des quarts de finale et des demis finales où on a eu une très forte activité ». Au top 3 des matchs les plus pariés ? Espagne-Allemagne, France-Mexique et Uruguay-Pays-Bas. Il parie déjà sur l’avenir et compte sur de nouveaux joueurs pour surfer sur la vague du succès. « Même si l’ouverture a bien fonctionné, il reste encore beaucoup de potentiels parieurs » ajoute-t-il.

Tous derrière les Bleus

D’après iGamingFrance, chacun des joueurs de BetClic a misé une moyenne de 10 € par pari pour un budget d’environ 45 € sur l’ensemble des matchs de la Coupe du monde. Les paris les plus plébiscités ont été le 1N2 et le score exact.

Les parieurs sont restés chauvins et optimistes en misant jusqu’au bout sur une possible victoire des Bleus. D’ailleurs, l’élimination des Bleus a freiné les envies de paris, le site a enregistré un ralentissement des inscriptions dès les huitièmes de finale. Lors de la dernière rencontre de l’équipe de France face aux Springboks, seulement 9% des joueurs ont misé sur l’adversaire sud-africain. Ce qui n’a pas empêché les parieurs de se rattraper au fil des enjeux de la compétition et des paris les plus attractifs. Les matchs ayant eu le plus gros taux de gagnants ont été Brésil-Chili avec 95% de mises gagnantes suivi de près par Argentine-Mexique à 92% de réussite.

Les joueurs français sont restés frileux face aux paris en ligne. Ils ont massivement misé sur le résultat des matchs avant le score exact de la rencontre. Ils n’ont pas non plus résisté à la tentation du Live betting et ses questions très appréciées par les Britanniques comme le fameux « Y aura-t-il un but marqué dans les dix prochaines minutes ? ». Le premier test qu’a représenté le Mondial a permis aux opérateurs comme BetClic de scruter les tendances des parieurs. Ils voient dans le pari en ligne un prolongement de la passion du sport et l’expression d’une expertise de supporter. Il a encore de beaux jours devant lui.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères