Coup de projecteur sur le site « PMU Sport » pour les paris sportifs

Coup de projecteur sur le site « PMU Sport » pour les paris sportifs

Le 10/06/2010 | 2 commentaires

C’est sans surprise que le PMU a reçu, en début de semaine, l’agrément de l’ARJEL pour l’ouverture du marché des jeux en ligne. Désormais donc, l’opérateur ne se cantonne plus aux courses hippiques mais bien à tous les supports autorisés par la loi, en l’occurrence les paris sportifs, puisque la légalisation du poker en ligne a été repoussée d’un mois. Une nouvelle fonction à laquelle le PMU Paris sportifs s’est préparé, notamment grâce à la refonte de son site internet.

Le PMU compte bien garder sa place de leader

Depuis deux jours, le PMU possède donc les licences de l’ARJEL lui permettant de proposer des paris sportifs et du poker en ligne, en plus de ses paris hippiques traditionnels. Une bonne chose pour le premier opérateur français et européen qui désire conserver sa position de leader du marché, aussi bien à l’échelle nationale qu’européenne, et générer plus de 100 millions d’euros d’enjeux sur paris sportifs.

Je m'inscris maintenant sur PMU Sport pour profiter des 60 € offerts en bonus.

Un pari ambitieux certes, mais pas improbable au vue de la popularité de l’opérateur qui jouit déjà d’une énorme base de données clients et compte bien en recruter des nouveaux. Le PDG du PMU, Philippe Germond, explique leur ambition « Notre stratégie est offensive. Nous voulons proposer l'offre la plus large et la plus complète du marché, et nous couvrirons tous les événements sportifs autorisés par l'administration ».

Il entend donc bien profiter de son expertise en paris hippiques pour exceller en paris sportifs, seul hic, si au pari mutuel ce sont les joueurs qui font les mises ce n’est pas le cas des paris sportifs où les cotes sont faites par des « traders ». C’est pour cette raison que le groupe s’est adjoint les services de professionnels du sport comme Robert Pires, Fabien Galthié et Jean-François Bernard mais aussi de spécialistes étrangers habitués à calculer les cotes. Elles seront calculées par l’irlandais Paddy Power, qui a signé avec l’opérateur un accord de sous-traitance.

Un site internet clair et pratique

Mais pour réellement exceller dans les jeux en ligne, une chose est essentielle, l’ergonomie qui fera qu’un joueur viendra et reviendra avec plaisir sur la plateforme. Le PMU a tout particulièrement pris soin de cela en faisant subir à son site internet une véritable refonte graphique dans le but de soigner son ergonomie. La page d’accueil présente désormais les 3 types de jeux qui seront proposés, à savoir les paris hippiques, sportifs et le poker. Chaque offre bénéficie de sa propre couleur ce qui permet de distinguer rapidement le types de jeux recherchés. Pour ne pas perdre le client, les paris hippiques ont conservé la couleur verte.

Si l’on entre sur l’une des pages consacrée à un jeu, on s’aperçoit que la nouvelle version est beaucoup plus claire, notamment si on compare avec l’ancien support consacré au turf. Concernant l’onglet des paris sportifs, on retrouve une structure, similaire à celle utilisée habituellement pour les paris hippiques, en 3 colonnes. De cette manière, les anciens joueurs adepte du pari mutuel ne seront pas perdus. Les paris sont présentés simplement : type de sport, horaire, équipes, joueurs, cotes, statistiques… Il y a même un système clair d’onglets permettant d’avoir une vue sur les prochains paris ou ceux les plus joués… Le site propose également un système de filtrage grâce auquel on peut choisir de voir apparaitre ou d’exclure un certain type de sport. Pour chacun des sports, un filtre supplémentaire est aussi proposé pour vous permettre de ne voir apparaître, par exemple, que certaines compétitions. Une inspiration d’autres bookmakers étrangers probablement.

Seul zone d’ombre, la partie du site consacrée au poker qui n’est pas encore en service pour des raisons légales même si le PMU a bien obtenu sa licence. Une chose est sûre, si l’opérateur met le paquet sur les paris sportifs, on a toutes les raisons de penser qu’il en fera de même le mois prochain pour le fameux jeu de cercle, surtout qu’il a un associé de taille grâce à son partenariat avec PartyGaming.

Vos réactions (2)
Mr trafic, le 11/06/2010

Enfin! Les délais de l'ouverture au jeux en ligne sur le marché Français a trainé pendant plusieurs années! Les entreprises françaises ont perdu des opportunités de chiffre d'affaire importantes au profits de boite anglaises comme Betclic. @+


Ben khélfa, le 11/06/2010

on peut parier depuis la Suisse et comment s'inscrire


Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères