Grâce à BetClic et Numéricable, vous pourrez parier depuis votre télé

Grâce à BetClic et Numéricable, vous pourrez parier depuis votre télé

Le 05/05/2010 | Réagissez à cet article 

BetClic n’en finit plus de faire parler de lui. L’opérateur de jeux en ligne vient d’annoncer lors d’une conférence de presse avoir conclu un partenariat stratégique avec le câblo-opérateur Numéricable. Parier directement sur son téléviseur sera désormais possible.

Parier grâce à votre télécommande

Après des performances mitigées avec un nombre d’abonnement qui ne progresse pas, Numéricable a décidé de ne pas se laisser abattre et multiplie les annonces. Dernièrement, le câblo-opérateur a expliqué vouloir devenir le pionnier de la 3D. Une déclaration qui est passée un peu inaperçu comparé à la dernière en date : Numéricable et BetClic ont décidé de s’associer dans le domaine des paris sportifs en ligne. Le câblo-opérateur trouve ainsi le moyen de se positionner dans LE secteur le plus porteur du moment. Dans le cadre de ce partenariat, les abonnés Numéricable, équipés d’une Box dernier cri, pourront parier sur leur téléviseur grâce à leur télécommande. D’après le communiqué de presse, ils pourront notamment le faire pendant la retransmission en direct des événements sportifs.

Mais avant ça, il faudra passer par différentes étapes (identification, vérifications bancaires,…). L’utilisateur devra s’inscrire sur le site internet de BetClic afin de garantir la sécurité et l’acceptation des conditions générales d’utilisation. Selon le PDG de Numéricable, Pierre Danon, l’idée c’est : « quand les gens regardent l'événement (le tiercé, le match de football, de tennis, etc...), au moment du 'live', ils aient la possibilité de parier et que quand ils ont parié, qu'ils puissent voir le 'live' ».

Ils rateraient la Coupe du monde ?

Les opérateurs ont tenu à préciser qu’ils étaient tous les deux « prêts techniquement ». Cependant les règles ne sont pas encore clairement fixées par la loi, le cadre juridique se mettant petit à petit en place, alors ils restent prudents. « On espère un lancement avant Noël si les décrets d'application sont signés », prévient Pierre Danon. Numéricable raterait donc l’événement sportif de l’année, pour qui tous les opérateurs se battent, la Coupe du monde de football en Afrique du Sud. Néanmoins ils ne semblent pas si perturbés par cette erreur de calendrier car estiment pouvoir être les premiers à offrir ce type de service.

Mais attention, contrairement à ce qu’affirme M. Danon en parlant de « première mondiale », la course a déjà commencée. On sait par exemple que Chiligaming et Free se sont associés, il y a plus d’un an, dans le but de proposer le même type de service, et ce dès l'ouverture du marché des jeux d’argent en France.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères