La privatisation de la FDJ reportée à 2020

La privatisation de la FDJ reportée à 2020

Le 10/01/2019 | Réagissez à cet article 

Normalement, la privatisation de la FDJ, tout comme celle d’Aéroports de Paris (ADP), devaient s’opérer au printemps de cette nouvelle année. Mais suite à la crise des gilets jaunes et au marché peu favorable, cette privatisation est repoussée à 2020.

Des privatisations qui risquent d’être mal perçues ?

Officiellement, aucun calendrier précis n’avait été évoqué, mais tout était mis en place pour que la FDJ soit privatisée au printemps ou à l’été 2019.

Le gouvernement juge que le délai est trop court, car il y aurait d’autres « travaux » d’ici là. Bercy précise également que le marché n’est actuellement pas favorable à une privatisation, car la Bourse a subi plusieurs baisses récemment.

Cependant, pour beaucoup il s’agit de fausses excuses, et jugent qu’en réalité le gouvernement craint une nouvelle polémique.

En effet, dans le contexte politique actuel, lancer la privatisation de la FDJ parait compliqué. Unique représentant des jeux de grattage et de loterie en France, la FDJ permet à l’État de toucher une sorte de taxe non obligatoire, puisque seuls les joueurs la paient. En effet, une partie des mises revient directement dans les caisses de l’État. Aussi, alors que la contestation des gilets jaunes est partie d’une augmentation de la taxe sur le diesel, privatiser une source de revenus pour l’État serait sûrement mal apprécié par une partie des Français.

Mais pas encore remises en cause

Pour le moment, la privatisation de la FDJ et d’ADP est simplement décalée à l’année prochaine.

Néanmoins, quel sera le contexte politique dans un an ? Personne ne peut le savoir, sauf si vous êtes équipé d’une DoLorean DMC-12 capable de voyager dans le temps. Si ce contexte continue de se dégrader, ou du moins ne s’améliore pas suffisamment, ces privatisations pourraient déclencher une nouvelle colère. À ce titre, certains pensent qu’elles pourraient être abandonnées.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères