Les 80 ans de la Loterie Nationale !

Les 80 ans de la Loterie Nationale !

Le 08/11/2013 | Réagissez à cet article 

La Loterie Nationale souffle ses 80 bougies cette année. Depuis 1933, celle-ci est devenue une institution. Le rôle d’une loterie ne doit pas être sous-estimé au sein d’une société. Itinéraire d’une entreprise pas comme les autres.

Le LOTO génère 1,5 milliard d’euros par an

Bien sûr, le premier tirage du LOTO (7 novembre 1933) semble bien loin. Tout ou presque était rudimentaire, des boules à l’affichage, mais l’engouement a été présent dès les premières heures. Depuis, c’est un succès total, chaque année, le total des mises réalisées par les Français est de 1,5 milliard d’euros.

Dès 1933, la Loterie Nationale avait pour objectif de venir en aide aux estropiés de la guerre, c’est pourquoi l’Union à la tête se nommait d’ailleurs « Les Gueules Cassées ». La mécanique n’était pas si loin de celle d’aujourd’hui puisque cette Union achetait des billets à l’Etat afin de les revendre aux joueurs. A ce jour, l’Etat est toujours omniprésent puisqu’il détient 72% des parts de la FDJ (ex-Loterie Nationale), tout comme les associations qui représentent encore 20% du capital. Cette fois, les Gueules Cassées du 21ème siècle ont combattu en Afghanistan ou en Irak.

Le LOTO existe depuis 1976

Face à un certain essoufflement, la Loterie Nationale a besoin d’oxygène pour revoir son « offre ». C’est alors que le LOTO a fait son apparition, la grande différence avec la Loterie Nationale (ticket avec des numéros prédéfinis) est que le joueur peut désormais choisir ses numéros.

Déjà, la grille était composée de 49 numéros, et, il fallait en choisir 6. Autre point apprécié par les joueurs, le fait que le jackpot se reporte d’une semaine sur l’autre s’il n’est pas remporté, de quoi atteindre des montants incroyables pour l’époque (et encore aujourd’hui). A noter que le record hexagonal est de 24 millions d’euros, cette somme a été remportée en 2011.

Par la suite, d’autres jeux sont venus grossir les rangs de l’offre proposée par la FDJ. Les jeux de grattage vont alors exploser et devenir le chouchou des Français. Concernant les 80 ans à venir, on peut se demander si, un jour ou l’autre, la FDJ ne sera pas privatisée…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères