La FDJ, une entreprise pas comme les autres

La FDJ, une entreprise pas comme les autres

Le 06/11/2013 | Réagissez à cet article 

Depuis plus de 80 ans, la FDJ fait partie des « meubles » pour les Français. Digne héritière de feu la Loterie Nationale, cette entreprise est soumise à un fonctionnement très particulier où l’Etat joue un rôle central.

Redistribution de 96% des mises

Au tout début, la Loterie Nationale avait pour rôle de venir en aide aux blessés de la 1ère guerre mondiale et aux « gueules cassées » comme on disait à l’époque. 8 décennies plus tard, force est de constater que la FDJ est entrée dans le quotidien de tous en ayant pour objectif de faire rêver. Et pour cause, 96% des mises sont ainsi redistribuées aux joueurs.

Cela représente une somme colossale lorsque l’on sait que le chiffre d’affaires de la FDJ a été de plus de 12 milliards d’euros l’an passé, contre seulement 6,5 milliards d’euros en l’an 2000. A ce niveau, le FDJ est 2ème loterie la plus importante d’Europe et la 4ème au monde.

Chaque année, 26 millions de joueurs tentent leur chance au sein des 34 300 points de vente (et de plus en plus sur internet). Cette machine à rêver a permis à 106 joueurs de devenir millionnaire l’an passé, près de 30 ont même pu garnir leur compte en banque d’au moins 5 millions d’euros. N’oublions pas non plus le record de 169 millions d’euros décroché en novembre 2012 dans les Alpes-Maritimes, un record toute catégorie.

Une logistique militaire

Pour gérer cette importante masse d’argent, la FDJ a su innover et disposer des meilleurs outils technologiques. Ainsi, les serveurs centraux de la FDJ peuvent enregistrer plus de 250 validations par seconde. Depuis le premier tirage (novembre 1933), le FDJ a su développer avec succès les jeux de grattage qui représentent 44% des mises, le même taux que le LOTO et l’Euro Millions.

Comment à sa création, l’Etat est toujours très présent puisqu’il détient 72% du capital, une manne financière dont il ne peut se passer à ce jour. En effet, cette entreprise n’est vraiment pas comme les autres…

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères