«Les Français ont encore tendance à parier en fonction de leur préférence»

«Les Français ont encore tendance à parier en fonction de leur préférence»

 Par Laurent OVION, 1jour1pari.com, le 17/03/2010 | Réagissez à cet article 

Le Directeur Général de NextIdea, Laurent Ovion, nous a agréablement accordé cette interview. Sa société édite 1jour1pari.com, le 1er site français indépendant pour parier en ligne gratuitement.

Kuzeo : « Bonjour Laurent Ovion. Pouvez-vous présenter 1jour1pari.com et son évolution ? »

Laurent Ovion : Bonjour. 1jour1pari.com est le premier site de paris en ligne gratuit en France. Lancé en janvier 2008 il a connu une progression constante et compte aujourd'hui plus de 200 000 membres. Nous enregistrons chaque mois plus de 3 millions de paris.

Au départ, nous ne proposions que des paris très simples. De plus en plus, autour de cela, nous proposons d'autres façons de jouer comme la Coupe des Paris : grande compétition où les joueurs se défient sur 10 paris, le vainqueur passe au tour suivant jusqu'à la grande finale. Nous organisons aussi des grilles de pronostics où nos membres peuvent défier une personnalité. D'autres évolutions sont à venir, notamment pour la Coupe du Monde.

L'important est que chacun, quelque soit sa disponibilité et ses centres d'intérêts, puisse jouer et gagner sur notre site.

« En quoi êtes-vous différent d'un site comme BeterZ ? »

Arrivé bien après nous sur le marché, BeterZ a fait le choix de restreindre son offre à quelques sports. Notre site est plus riche, plus complet et nous restons largement leaders en France. Nous sommes néanmoins épatés par leur réussite en dehors de nos frontières. Leur succès en Bosnie et leur suprématie en Macédoine sont indéniables.

« La Coupe du Monde de football marque un double enjeu : une compétition ultra médiatisée et attirant les parieurs et surtout la libéralisation des jeux d'argent. Comment vous préparez-vous depuis 2008 ? »

Pour la Coupe du Monde, nous avons racheté en mars 2009 le nom coupedumonde.com. Nous avons lancé notre site en octobre 2009. Les synergies entre les deux sites nous permettent de proposer à la fois une plateforme de paris en ligne sur la compétition et un portail d'information grâce au travail exclusif de nos journalistes. La Coupe du Monde, ce sera en Live 24 heures sur 24 sur nos deux sites.

Pour l'ouverture du marché, on attend de voir. Tout le monde semble s'accorder sur une ouverture en juin mais le calendrier reste très tendu. Nous ne sommes plus candidats à une licence donc l'ouverture est moins cruciale pour nous.

« Cela va marquer la fin du gratuit chez vous ? »

L'ouverture du marché des jeux en ligne va renforcer l'intérêt de tous autour des paris en ligne.

Jouer de l'argent réel, c'est très grisant mais très limitatif : peu de personnes ont les moyens de parier sur les 10 affiches de Ligue 1 par exemple. Donc tout le monde voudra parier sans risque, pour le plaisir d'avoir raison et pour l'adrénaline que cela procure pendant les matchs. Et surtout, les paris payants seront restreints au sport et au turf. Seules les plateformes gratuites permettront de parier sur la bourse, l'actualité et les médias.

Nous sommes confortés dans notre choix d'offrir le panel le plus large possible. L'ouverture du marché donne de réelles perspectives au gratuit.

« Selon vous, quels paris en ligne ont la plus grosse marge de progression (le sport, la bourse, les "annexes" sur l'actualité) ? Comment voyez-vous évoluer la mentalité des parieurs depuis 2 ans ? »

Les parieurs français sont encore très loin de nos amis anglais. Il faut bien comprendre que lorsque l'on parie, on joue contre l'opérateur. Les Français ont encore tendance à parier en fonction de leur préférence : je suis supporter de la France, donc je parie sur la France. C'est le meilleur moyen de perdre de l'argent.

Pour ce qui est des sports à fort potentiel, je dirai le turf. Nous avons été les premiers surpris du succès de cette rubrique sur notre site. Le tiercé fait partie des événements quotidiens les plus médiatisés : presse, journaux TV, chaînes dédiées. Avec la possibilité de suivre les courses de chez soi, nous croyons réellement à une très forte croissance des paris hippiques sur le web. Ils sont également des paris instantanés : vous avez le résultat très vite et les courses n'en sont que plus excitantes à suivre. Enfin, contrairement à tous les autres sports, le turf c'est tous les jours, toute l'année et comme pour toute course, les règles sont accessibles à tous : le premier arrivé gagne !

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères