Jeux d'argent : les adolescents concernés

Jeux d'argent : les adolescents concernés

Le 16/05/2015 | Réagissez à cet article 

Une nouvelle étude menée par l’Observatoire des Jeux nous en apprend plus sur les habitudes des Français en matière de jeux d’argent. Plus précisément, une partie de cette enquête s’attarde sur les habitudes des adolescents.

Un phénomène nouveau dans les jeux d’argent

Alors même si depuis toujours les adolescents peuvent jouer grâce à un ticket Illiko offert par tonton ou papi, le phénomène a pris une nouvelle tournure ces dernières années. En effet, les adolescents seraient de plus en plus nombreux à jouer aux jeux d’argent. Selon l’ODJ, à savoir l’Observatoire des Jeux d’Argent, les chiffres seraient même alarmants concernant les adolescents.

Soulignons que récemment nous avons appris que 56% des Français avaient joué au moins une fois à un jeu d’argent en 2014 (contre 46% en 2012). Cette progression concerne donc toutes les classes d’âge et pas seulement les « adultes ». 

Toujours selon cette étude, 1 adolescent sur 3 de plus de 12 ans jouerait régulièrement aux jeux d’argent. Cela signifie en premier lieu que les règles juridiques ne sont pas respectées, soit par les buralistes, soit par les parents qui laisseraient leurs enfants utiliser l’ordinateur par exemple.

Une offre alléchante

Ce phénomène est marqué par le fait que l’offre a clairement changé la donne. Avant, les jeux d’argent ne concernaient que les jeux de grattage et les loteries. Or, à présent, les « nouveaux jeux » comme le poker ou les paris sportifs attirent les adolescents en masse. Bien souvent, ils sont fans de football ou de jeux de cartes, alors ils sont naturellement attirés par les paris sportifs ou le poker en ligne.

Ces comportements sont facilités par une actualité dense en matière de compétitions nationales comme internationales, ou, de nombreux tournois de poker chez les grands opérateurs. Plutôt que de jouer aux Pogs ou de s’échanger des cartes Panini, les adolescents se tournent vers des occupations plus lucratives.

Au-delà de ce phénomène à surveiller de très près, n’est-ce pas la société toute entière qui est en train de changer et de rendre les adolescents trop vite adultes ?

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères