Les règles du Baccarat

Les règles du Baccarat

Le 29/06/2009 | Réagissez à cet article 

Le Baccarat est un des plus célèbres jeux de casino. Apparu au Moyen-âge, son nom vient du mot italien « zéro » qui souligne la plus grande particularité de ce jeu : la valeur nulle des figures et des dix.

Début et principe de jeu

Le but du Baccarat est de miser sur la main (celle du joueur ou du la banque) qui obtiendra un total de points se rapprochant le plus de 9. Le parieur peut aussi miser sur une égalité, appelée « tie ».

Le Baccarat se joue avec un jeu de 52 cartes. Le joueur et la banque (virtuelle, celle du casino) reçoivent 2 cartes selon une distribution précise : la première et la troisième carte tirées sont pour le joueur tandis que la deuxième et la quatrième carte sont pour la banque. Une troisième carte peut être tirée pour chaque main dans des cas spécifiques. Toutes les cartes sont distribuées faces découvertes.

La valeur des cartes est donc de 0 pour les cartes habillées, d’1 pour les As. Les autres cartes équivalent à leur valeur faciale. Pour calculer les scores, qui vont uniquement de 0 à 9, il faut prendre en compte le dernier chiffre de la somme des cartes qui composent une main. Exemple : un 7 plus un 5 donne 12, le score de cette main est donc de 2.

Le déroulement du jeu

Si une des mains obtient un 8 ou 9 (ce que l’on nomme un « naturel »), alors cette main remporte la partie. Si les deux mains ont 8 et/ou un 9 alors c’est le naturel le plus élevé qui gagne. Il y a égalité si les deux mains ont le même naturel.

Si personne n’obtient de 8 ou de 9, alors le joueur doit continuer la partie. S’il a un 6 ou un 7, on dit qu’il « stand » (ou reste en français), c'est-à-dire qu’il ne tire pas d’autres cartes. S’il a un score de 0 à 5, il pioche donc une nouvelle carte. Le score se base alors sur la somme de ces trois cartes.

C’est ensuite au tour de la banque de jouer. Si le joueur a réalisé un 6 ou 7, la banque doit tirer une carte si elle a obtenue un score inférieur à 6 et « rester » si elle a un 6 ou 7. Si le joueur a tiré une troisième carte, la banque « stand » sur un score de 7 mais sur un score inférieure, elle doit tirer une carte ou rester en fonction de la valeur de la troisième carte du joueur (et non pas du total de son jeu).

La fin de la partie

La main gagnante est donc celle dont le total est le plus proche de 9. Les paris gagnants sur la main du Joueur sont payés 1 pour 1 tout comme ceux sur la main de la banque. Cependant, dans ce dernier cas, 5 % des gains sont prélevés automatiquement au profit de la maison.

Si chacune des deux mains ont un score égal, le pari « tie » paie 8 pour 1. Les paris sur chacune des deux mains sont eux invalidés et donc non payés.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères