Les chiffres sur les casinos

Les chiffres sur les casinos

Le 02/06/2009 | Réagissez à cet article 

Depuis 1960, le chiffre d’affaires des jeux de hasard et d’argent est passé de 98 millions à 37 milliards pour l’année 2006, soit 1,5 % PIB. Les casinos physiques représentent à eux seul près de 20 milliards de cette manne financière, dont 94% proviennent uniquement des machines à sous. Cela montre bien que les français jouent de plus en plus aux jeux d’argent.

Le nombre de casinos physiques en France

Aujourd'hui, il existe 192 casinos autorisés en France, qui ont totalisé en 2004 plus de 64 millions d’entrées. Les habitués de ces établissements sont composés à 40 % d’inactifs (sans emploi et retraités), de 57% d’hommes et de 30% de joueurs de moins de 30 ans.

Voici les chiffres pour l'année 2006* :

  • Partouche : 47 casinos autorisés et 24,5 % de part d'offre
  • Lucien Barrière : 32 casinos autorisés et 16,6 % de part d'offre
  • Moliflor Loisirs : 21 casinos autorisés et 10,9 % de part d'offre
  • Tranchant : 17 casinos autorisés  et 8,8 % de part d'offre
  • Emeraude : 8 casinos autorisés et 4,1 % de part d'offre
  • Cogit : 8 casinos autorisés et 3,1 % de part d'offre
  • Viking-Casinos : 5 casinos autorisés et 2,6 % de part d'offre
  • Autres groupes / Indépendants : 54 casinos autorisés et 28,2 % de part d'offre.

Les plus importants casinos de France, en termes de produit brut ont été, pour l’exercice 2004-2005 :

  1. Enghien-les-Bains (Groupe Lucien Barrière) avec 135 millions d'euros de bénéfice
  2. La Tour-de-Salvagny - Le Lyon Vert (Groupe Partouche) avec  68,7 millions d'euros de bénéfice
  3. Aix-en-Provence (Groupe Partouche) avec 67,9 millions d'euros de bénéfice
  4. Amnéville (Propriété municipale) avec 55,6 millions d'euros de bénéfice
  5. Nice-Ruhl (Groupe Lucien Barrière) avec 55 millions d'euros de bénéfice.

L’avenir est dans les casinos en ligne

En 2009, les revenus des jeux d'argent sur Internet devraient atteindre, selon les dernières projections, plus de 22 milliards de dollars, soit 8 % du chiffre d'affaires des casinos au niveau mondial.

Ces prévisions ont mené les grands groupes de casinos « physiques » à se doter d’une vitrine sur internet. En France, en raison des limitations actuelles, les groupes  ont seulement mis en place des  contrats de licence avec une société « offshore » afin d'exploiter des sites à leur nom. Ces sites ne sont accessibles qu'en version gratuite depuis la France, en attendant une modification de la législation prévue pour le deuxième semestre 2009.

Si les investisseurs se penchent aussi sur le secteur du casino en ligne, c’est que ces sites sont très rentables, bien plus encore que les casinos physiques. En effet, la plupart sont diffusés depuis des paradis fiscaux, où l'activité sur les jeux d'argent est très peu taxée.

Parmi le florilège de jeux de casinos en ligne, c’est sans aucun doute le poker qui focalise toutes les attentions. Le poker est le jeu préféré des joueurs en ligne et est devenu un véritable phénomène de société. Il génère à lui seul 25 % du total des revenus des jeux d’argent sur Internet, soit près d’un milliard de dollars pour l’année 2004.


* Source : Ministère de l’intérieur, chiffres 2006.

Réagissez à cet article
Merci de noter que nous passons en revue tous les commentaires avant qu'ils apparaissent sur notre site

Votre email ne sera jamais publié

Doit comporter au moins 20 caractères